Propriété intellectuelle : légère baisse des dépôts de brevets dans le monde

Propriété intellectuelle

Les dépôts de marques et de dessins et modèles industriels ont augmenté en 2019, alors même que le nombre de demandes de brevet dans le monde a reculé de 3%, une première depuis dix ans, selon l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

Les données de l’OMPI, dévoilées lundi à Genève portent sur quelques 150 pays et montrent que les dépôt d’enregistrement de marques et de dessins industriels ont augmenté de 5,9% et 1,3% respectivement, mais pour la première fois en dix ans, les demandes de brevets ont reculé en 2019 dans le monde, de 3% à environ 3,23 millions.

Selon cette agence onusienne basée à Genève, cette nouvelle donne s’explique par le recul du nombre de demandes déposées par les résidents chinois, car en dehors de la Chine, les dépôts de demandes de brevet ont augmenté de 2,3% à l’échelle mondiale.

Les chiffres pour cette année ne seront connus que l’année prochaine. Si la crise a laissé des traces sur le recours à l’innovation, la situation est “un peu plus optimiste” qu’il y a quelques mois, a détaillé le directeur général de l’OMPI, Daren Tang, au cours d’une conférence de presse.

“L’utilisation soutenue des instruments de propriété intellectuelle révèle des niveaux élevés d’innovation et de créativité à la fin de 2019, au tout début de la pandémie de Covid-19”, a ajouté M. Tang.


“La pandémie a accéléré les tendances observées de longue date en favorisant l’adoption de nouvelles technologies et en accélérant la numérisation de la vie quotidienne. Du fait de ses liens si étroits avec la technologie, l’innovation et la numérisation, la propriété intellectuelle deviendra encore plus importante pour un plus grand nombre de pays dans le monde post-Covid-19”, a-t-il fait valoir.

Pour les chiffres de 2019, malgré un recul de plus de 9%, le premier depuis plus de 20 ans, la Chine reste la plus innovante avec les brevets, avec 1,4 million de demandes de brevets. Il s’agit de plus de deux fois la quantité reçue par les autorités dans le deuxième pays le plus actif, à savoir les États-Unis (621.453).

Le Japon (307.969) est à la troisième place suivie par la Corée du Sud (218 975) et l’Office européen des brevets (181 479). Ensemble, ces cinq offices représentaient environ 85 % du total mondial et, comme en 2018, l’Asie a alimenté deux tiers des demandes.

( Avec MAP )