Quand un élu franco-marocain s’engage pour faire bouger la cité

élu franco-marocain

Salah Bourdi est un franco- marocain élu local à Épinay-sur-Seine et le président du Cercle Eugène Delacroix. Association qui a pour but de réunir des élus français et marocains pour l’amitié franco marocaine et sa préservation. Le subtratum historique commun, la proximité géographique et les relations séculaires font des relations franco-marocaines des relations peu ordinaires.

Des relations entre Moulay Ismaïl et Louis XIV conté par Saint-Simon jusqu’au « génie français » évoqué par Feu SM Hassan II en passant par le soutien de Feu SM Mohamed V à la France en 1940. L’histoire a fait de ces deux nations des alliés, sans oublier les pages sombres de leur histoire commune qui n’est néanmoins jamais arrivée au stade de non retour. Le crédo de l’association: réunir des élus de la République française afin de renforcer les liens économiques, politiques ou encore géostratégique. Le but: ne pas rester dans les cercles habituels des relations diplomatiques, s’élargir au sens des relations de privilégiées et personnelles, et territoriales pour ainsi développer une politique pragmatique dont les entreprises sont des acteurs majeurs. Plus de 200 élus français ont adhéré au Cercle Eugène Delacroix. Parmi les actions phares ; L’organisation de forums pour évoquer la décentralisation, la régionalisation opérée par SM le Roi Mohamed VI, où sont conviés des experts internationaux dans un esprit de pour d’échanges et de débats sur l’écologie, le traitement des eaux ou encore l’installation d’entreprises au Maroc. Une façon de nourrir un essor et une modernisation unique en son genre.

En matière économique, des conférences ont eu lieu au Maroc et ainsi mis en perspective le visage de la modernité économique du Royaume, qui, sous le patronage de SM le Roi Mohamed VI, a connu un essor fulgurant et a attiré investissements et investisseurs du monde entier. Sur le volet politique, attirer l’attention des élus français et nouer une proximité avec les élus et autorités marocaines reste centrale pour faciliter la coopération bilatérale entre la France et le Maroc.

En Mars 2019, le CED a organisé un Forum d’élus, dans le cadre de la coopération décentralisée entre la région Ile-de-France et la région Casablanca-Settat. Ce forum a réuni plus de 300 élus, dont 100 élus français venus de toute la France. Des députés, des sénateurs et des maires qui sont venus échanger avec leurs homologues sur la gestion des territoires et ainsi montrer leur amitié au peuple marocain. Lors de la célébration de la Marche verte, par laquelle Feu SM Hassan II récupéra les provinces du Sud colonisées depuis 1884 par l’Espagne, des élus français se sont rendus au Maroc pour maintenir ce lien qui est dans la même lancée que celle qu’insufflèrent Valery Giscard d’Estaing et Feu SM Hassan II dans un style bien singulier à l’époque. Relation qui se caractérisa et se caractérise par le soutien français à la cause marocaine, celle de la reconnaissance par la communauté internationale de l’intégrité territoriale du Maroc, à savoir que le Sahara est marocain.


Par Ahmed Naceur