Quel rôle pourra jouer la Chambre des conseillers dans l’évaluation des politiques publiques?

Quel rôle pourra jouer la Chambre des conseillers dans l’évaluation des politiques publiques?

Le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, a examiné, dimanche à Londres, avec la Fondation Westminster pour la démocratie (WFD) les moyens de renforcer le rôle de la Chambre des conseillers dans l'évaluation des politiques publiques.

Lors d'une réunion de travail dédiée à l'évaluation du programme de partenariat entre la Chambre des conseillers et la WFD à la lumière des réalisations accomplies par la deuxième chambre entre avril 2016 et février 2019, M. Benchamach a souligné que "le parlement marocain compte parmi les rares institutions législatives dans le monde qui disposent de la prérogative d'évaluer les politiques publiques, en vertu de la constitution", appelant la Fondation à appuyer la Chambre des conseillers pour mener à bien ce projet législatif pilote.

M. Benchamach, qui effectue une visite de travail au Royaume-Uni du 3 au 5 mars à la tête d'une délégation de la chambre des conseillers a exprimé la volonté de l'institution de collaborer avec la Fondation WFD en vue de mettre en place un centre dédié spécialement à l'évaluation des politiques publiques, qui dispose d'une stratégie et d'un groupe d'action et collabore avec des partenaires et des experts dans le domaine.

S'agissant du bilan des trois années de partenariat avec la WFD, M. Benchamach a rappelé que la Chambre des conseillers a œuvré d'arrache pieds, en vertu du plan d'action 2016-2018, pour promouvoir les rôles de la deuxième Chambre dans la protection des Droits de l'Homme en vue d'honorer les engagements du parlement dans ce domaine, conformément aux conventions et aux chartes internationales, faisant savoir que ce plan d'action est en cours d'actualisation pour s'étendre de 2019 à 2021.

Ce plan d'action, rappelle M. Benchamach, vise aussi à renforcer le rôle de la Chambre des conseillers dans l'accueil et l'orientation du débat public et du dialogue sociétal, essentiellement à travers le Forum parlementaire sur la justice sociale, initié sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, et qui vise à contribuer à l'édification du modèle marocain dans le domaine de la justice sociale.

→ Lire aussi : Chambre des conseillers: Benchamach tire un bilan “riche et qualitatif” lors de la session d’automne

Il vise aussi à consolider l'identité de la Chambre des conseillers, comme un prolongement des régions et des collectivités territoriales, qui dispose de la priorité d'examiner les lois et les politiques publiques relatives à la régionalisation, a-t-il expliqué, faisant savoir qu'une initiative pionnière a été lancée dans ce sens, à savoir le Forum parlementaire des régions, qui offre un cadre permanent de coordination institutionnelle pour la mise en oeuvre effective du chantier de la régionalisation avancée.

Le président de la deuxième chambre s'est également félicité des programmes de coopération établis avec la WFD au fil des trois ans, qui ont été soldés par l'élaboration de plusieurs documents et guides législatifs d'une grande utilité, tels que le "guide parlementaire pour la réalisation des objectifs du développement durable", et "le guide de l'évaluation des politiques publiques", saluant ainsi le soutien de la fondation dans l'organisation du Forum parlementaire international de la justice sociale, aussi bien au niveau de l'expertise qu'à celui de la logistique ainsi que dans l'organisation des forums régionaux et des journées d'études thématiques organisées par la Chambre.

M. Benchamach a également affirmé que les programmes de partenariat annuels définis entre la Chambre des conseillers et la WFD depuis 2016 touchent à tous les domaines d'action de la Chambre, faisant savoir que ces initiatives et ces chantiers constituent un point de départ pour une longue période d'action commune.

Au cours de son déplacement dans la capitale britannique, M. Benchamach aura des entretiens avec le Président de la Chambre des Lords (Chambre haute du parlement britannique) et le président du groupe d'amitié parlementaire maroco-britannique, ainsi qu'avec le ministre britannique chargé du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord.

La délégation marocaine tiendra également d'autres rencontres avec les responsables de la Fondation WFD en vue d'évaluer le programme de partenariat établi avec la deuxième Chambre, à la lumière des réalisations accomplies entre avril 2016 et février 2019, dans les domaines des politiques publiques, de l'appui au Centre de recherches et d'études, notamment celles liées à l'action parlementaire, en plus du programme d'assistance parlementaire, des droits de l'Homme, de l’harmonisation des lois, des objectifs de développement durable et des chantiers de la régionalisation et de la justice sociale.

Les deux parties procéderont aussi à la définition des domaines de travail dans le cadre du plan d’action stratégique fixé par la Chambre des conseillers dans l'étape à venir.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :