Rabat-Salé-Kénitra : Les centres de vaccination en première ligne dans le combat face à la Covid-19

vaccination

Plusieurs mois avant le lancement de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19, de nombreux centres de santé et points de vaccination ont été mobilisés, à travers les différentes régions du Royaume, pour faire face à la pandémie.

En effet, aux côtés des autres structures du ministère de la Santé, de nombreux centres de santé et points de vaccination mis en place dans les milieux urbain et rural, venaient apporter leur pierre à l’édifice en se joignant aux efforts consentis aux niveaux national et régional, visant à réduire les taux d’infection à la Covid-19, et ainsi limiter sa propagation en vue d’un retour à la normale.

Ainsi, depuis le lancement officiel par Sa Majesté le Roi Mohammed VI de la campagne nationale de vaccination, les espaces dédiés à cette opération ne cessent d’attirer des flux importants de citoyens souhaitant recevoir les doses du vaccin et ce, en vue d’atteindre l’immunité collective à travers la vaccination de 80% de la population.

Au sein des centres de vaccinations, les salles d’enregistrement des données, les salles de vaccination et les unités de stockage et de refroidissement des doses du vaccin sont les principaux espaces. Et grâce à la bonne organisation et la mobilisation continue de tous les intervenants dans ce sens, l’opération se déroule en toute fluidité.

Au niveau de la Région Rabat-Salé-Kénitra, 280 stations de vaccination fixes, dont la plupart sont des centres de santé, ont été mobilisées, indique Dr Souad Hassani, cheffe du service de la Santé publique à la Direction régionale de la Santé, précisant qu’en plus d’un bon nombre d’unités mobiles de vaccination, 29 centres ont été mis en place à Rabat, 30 à Salé, 40 à Témara, 48 à Khémisset, 59 à Kénitra, 49 à Sidi Kacem et 25 à Sidi Slimane.


Les étapes préalables à l’opération de vaccination, notamment les conditions de stockage et la chaîne de distribution, sont essentielles à la réussite de cette opération. En effet, les procédures permettant d’acheminer le vaccin vers les centres de vaccination dans de bonnes conditions doivent être respectées.

Dans ce sens, Dr Hassani explique que les doses du vaccin sont acheminées depuis le dépôt central de stockage vers les directions régionales de la Santé, avant qu’une commission ne réceptionne les quantités du vaccin sous la supervision d’un pharmacien provincial au niveau de l’unité de stockage. Le pharmacien veille au respect des conditions de la chaîne de froid et procède au contrôle des quantités disponibles et des dates de validité des doses, poursuit-elle.

Chaque matin, une unité de stockage provinciale est fournie aux différentes stations de vaccination dans le but de récupérer les doses non utilisées à la fin de la journée, selon une gestion rigoureuse du stock disponible, ajoute Dr. Hassani.

Par ailleurs, note-t-elle, la population ciblée par la vaccination est de plus en plus impliquée dans l’opération, parallèlement au redoublement des efforts par les autorités et la société civile dans le cadre de la campagne provinciale de sensibilisation à l’importance de la vaccination.


Après une première étape qui a concerné les personnes les plus exposées à la contamination, à savoir les professionnels de santé de 40 ans et plus, les autorités publiques, les membres des FAR, le corps enseignant de plus de 45 ans, et les personnes âgées de plus de 75 ans, le ministère de la Santé a annoncé l’élargissement de l’opération à la tranche d’âge de 65 ans et plus, après la réception du troisième lot du vaccin anti-Covid 19.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait procédé, le 28 janvier au Palais Royal à Fès, au lancement de la campagne nationale de vaccination contre le virus de la Covid-19.

Conformément aux Hautes instructions de SM le Roi, cette campagne sera gratuite pour l’ensemble des citoyens, l’objectif étant d’immuniser toutes les composantes du peuple marocain (30 millions pour vacciner à peu près 80% de la population), de réduire puis éliminer les cas de contamination et de décès dus à l’épidémie et de contenir la propagation du virus, dans la perspective d’un retour progressif à une vie normale.

Avec MAP