A LA UNE

Rabat : un an de prison pour l’agresseur des « enseignants contractuels »

Le tribunal de première instance de Rabat a condamné à un an de prison l’auteur des actes violents et agressions des enseignants « contractuels » lors de la dispersion de la manifestation organisée le 17 mars dernier.

Un agent d’autorité, impliqué dans la même affaire, a aussi été poursuivi et condamné à trois mois de prison ferme.

Cette décision intervient suite à une enquête judiciaire qui a été ouverte par le Procureur du Roi près le Tribunal de première instance de Rabat.

Pour rappel, Le service préfectoral de la police judiciaire de Rabat avait annoncé que, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), l’auteur de l’agression a été interpellé et placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page