A LA UNEEnvironnement

Rabbah appelle à saisir la COP 26 pour promouvoir le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo

Le ministre de l’Energie, des Mines et de l’Environnement, Aziz Rabbah a appelé, récemment, à saisir l’occasion de l’organisation de la 26-ème Conférence des Parties sur le Climat (COP 26) à Glasgow (Royaume-Uni), pour faire entendre la voix de la région du Bassin du Congo, en tant que partie de la solution à la crise climatique mondiale et pour promouvoir le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo.

Intervenant aux travaux de la réunion ministérielle de haut niveau de la Commission Climat pour le Bassin du Congo, tenue mercredi dernier en mode hybride, M. Rabbah a réitéré l’engagement du Maroc, en tant que membre associé originel de cette Commission, aux côtés de ses pays frères de la région du Bassin du Congo dans le cadre de ce projet.

Cité par un communiqué du ministère de l’Energie, des Mines et de l’Environnement, M. Rabbah a salué les résultats de l’étude relative à la mise en place du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, et l’identification d’un portefeuille de projets d’investissement dans le domaine de la lutte contre les changements climatiques.

Le responsable a, également, rappelé les initiatives du Maroc en matière de renforcement de la coopération Sud-Sud, notamment en ce qui concerne le développement des capacités, évoquant, dans ce sens, l’assistance technique apportée à la commission Climat du Sahel, à travers le 4C Maroc, pour le lancement d’une étude relative à la préparation d’un instrument financier de cette commission.

→ Lire aussi : La Semaine africaine du climat 2021 “crée un élan pour la réussite de la COP 26”

Il a, aussi, exprimé la disposition du Maroc à partager une expérience pionnière avec les pays africains, dans le cadre de la coopération Sud-Sud, relative au suivi de la Contribution déterminée au niveau national (NDC), à travers un système de monitoring-reporting et vérification (MRV).

Par ailleurs, il a souligné, qu’au regard du contexte actuel lié à la pandémie de Covid-19, la lutte contre le changement climatique est devenu une priorité majeure pour les pays africains et plus particulièrement ceux du Bassin du Congo.

Le soutien à la création du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation de la Commission Climat pour le Bassin du Congo, l’une des trois commissions climat créées à l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à l’occasion du Sommet de l’Action pour l’Afrique, tenu en novembre 2016 à Marrakech, en marge de la COP22, rappelle le communiqué.

Cette réunion ministérielle de la Commission Climat du Bassin du Congo était présidée par M. Anatole Collinet Makoso, Premier ministre de la République du Congo et tenue en présence des ministres africains de l’environnement de la région du bassin du Congo et des représentants d’organisations régionales, telles que la Commission de la Communauté économique des pays de l’Afrique centrale, la Communauté de l’Afrique de l’Est, le Programme des Nations Unies pour le Développement, le Programme des Nations Unies pour l’Environnement et le Centre de Compétences pour le Changement Climatique-4C Maroc, souligne le communiqué.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page