RAM : « le référendum » de l’entente ou du pire

RAM : « le référendum » de l’entente ou du pire

Quelle suite faudra-t-il donner aux incompréhensions qui sévissent au sein de la Royale Air Maroc (RAM) entre la direction et le Syndicat des pilotes ? La réponse sera connue sous peu, c’est-à-dire le jeudi 21 Septembre.

En effet, depuis maintenant 10 jours, les pilotes, par ce qu’ils n’arrivent pas à s‘entendre entre eux, ont décidé d’organiser ce qu’ils appellent un référendum pour décider des propositions faites par la direction. Même si le contenu des propositions n’est pas encore connu, ni la suite de l’affaire -car devant être dépouillée demain- le climat professionnel semble apaisé au vue de la reprise des lignes qui étaient suspendues ou annulées.

Quelles peuvent être les conséquences d’un accord ou au pire d’un rejet des propositions ?

→ Lire aussi : RAM : Le retard enregistré vendredi par le vol Berlin-Casablanca était dû à un problème technique dans l’avion

Pour un accord, ce que tout le monde souhaite, un ouf de soulagement retentira, à coup sûr, du côté des deux parties mais aussi des voyageurs. Car l’instabilité des vols a bouleversé le calendrier de pas mal d’hommes d’affaire et a exposé l’image de la RAM devant ses concurrents.

Pour ce qui n’est cependant pas souhaitable, en cas de rejet, le climat professionnel risquera encore de s’envenimer avec, probablement, des conséquences qui affecteront les recettes de la compagnie nationale, sans parler de l’incertitude de la suite qui en découlera. La direction touche du bois ainsi que les pilotes. Néanmoins, il faut savoir qu’une mésentente n’arrange, certes, pas la direction, mais aussi les pilotes eux-mêmes.

Puisque chacun a son compte à gagner avec un climat social favorable à l’expansion de la RAM, espérons que tout aille tel que souhaité.

Sadikh Top

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :