Rapatriement de 140 migrants clandestins de la Libye vers leurs pays d’origine

migrants clandestins

Quelque 140 migrants clandestins ont été rapatriés de la Libye vers leurs pays d’origine, a annoncé dimanche un centre d’accueil des immigrants dans la ville de Koufrah (1360 km au sud-est de Tripoli).

“Un total de 140 immigrants illégaux résidant au centre ont été rapatriés au Tchad et au Soudan”, a précisé le centre dans un communiqué, ajoutant que ce rapatriement s’est effectué en coordination avec les gouvernements des pays concernés.

Samedi, la marine libyenne avait annoncé avoir secouru plus de 200 migrants qui tentaient de rejoindre l’Europe au cours d’une opération de sauvetage menée vendredi au large de la capitale Tripoli.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a, récemment, déclaré que la Libye comptait plus de 650 000 immigrants clandestins, dont 6 000 aux centres de détention.

Des milliers d’immigrés clandestins, principalement des africains, ont choisi de traverser la mer Méditerranée en direction de l’Europe depuis la Libye, en raison de l’insécurité et du chaos régnant dans le pays depuis le soulèvement de 2011.


La Libye est politiquement divisée entre un gouvernement basé dans l’ouest soutenu par l’ONU et un gouvernement basé dans l’est.

L’Armée nationale libyenne (ANL), basée dans l’est du pays et dirigée par le général à la retraite Khalifa Haftar, mène une offensive depuis début avril pour conquérir la capitale libyenne, où siège le gouvernement d’union nationale reconnu par la communauté internationale.