Rapatriement : les Marocains bloqués à Melilla seront mis en quarantaine à Saïdia

Melilla

Selon l’agence espagnole EFE, le Maroc a autorisé à ses citoyens bloqués à Melilla de retourner chez eux. Près de 500 Marocains sont concernés par cette décision. L’opération du rapatriement commence, ce vendredi 15 mai, deux mois après la fermeture des frontières marocaines, en mars, pour prévenir la propagation du coronavirus.

Bonne nouvelle pour les Marocains bloqués à Melilla ! Plus de 500 de nos concitoyens peuvent enfin rentrer chez eux et regagner leurs foyers. Ces derniers seront rapatriés via la frontière de Beni Nsar,  en tout cas, c’est ce qu’indique une dépêche de l’agence de presse espagnole EFE, qui évoque que cette décision survient au lendemain du décès d’une jeune Marocaine de 35 ans, à cause d’une attaque cérébrale.

Selon la même source, “l’opération sera organisée en deux étapes : 200 personnes en premier, et les 300 restantes entreront dans une deuxième étape”. Et d’ajouter : “ces personnes seront transférées, par la suite, dans la ville touristique de Saïdia, à environ 80 kilomètres à l’est de Melilla, pour être mises en quarantaine dans plusieurs hôtels de cette ville “.

Par ailleurs, le site d’information local, Nador City, dont les journalistes sont sur place, vient d’annoncer que “quatre bus sont déjà sur place pour transporter le premier groupe, soit 200 Marocains, entre femmes et enfants. L’opération se déroule sous le contrôle strict des autorités locales. Ces derniers seront mis en quarantaine pendant deux semaines et subiront des analyses et examens médicaux, conformément au protocole médical adopté par le ministère de la Santé”. 

D’après les médias locaux, “le deuxième groupe suivra dans les prochaines heures, et qui sera constitué de personnes âgées et de malades souffrant de pathologies chroniques, ainsi que de jeunes et adultes”.


Notons que le gouvernement marocain ne s’est pas encore exprimé concernant cette décision, au moment où nous mettons en ligne cet article.

La dernière annonce faite autour de ce sujet, date du 29 avril, lorsque le ministre de l’Intérieur avait déclaré : “Nous travaillons sur les procédures, pour un retour des Marocains bloqués à Sebta et à Melillia dans un avenir proche et œuvrons pour que ce retour s’effectue dans de bonnes conditions pour tous”.

Pour rappel, plus de 28 000 Marocains, d’après des chiffres récents de la diplomatie marocaine, sont encore bloqués aux quatre coins du monde, depuis que le Maroc a décidé de suspendre, jusqu’à nouvel ordre, tous les vols internationaux de passagers en provenance et à destination de son territoire, à l’instar de nombreux pays dans le monde.