Le rapprochement de l’administration des citoyens, un des principes fondamentaux marquant les discours réformateurs

 Le rapprochement de l’administration des citoyens est l’un des principes fondamentaux ayant marqué la majorité des discours réformateurs relatifs à l’administration marocaine, a indiqué, lundi à Settat, le gouverneur de la province de Settat, Khatib El Hebil.

S’exprimant lors d’une réunion qui rentre dans le cadre de la mise en œuvre des orientations du discours royal prononcé à l’occasion de l’ouverture de l’actuelle session législative, El Hebil a fait savoir que les discours royaux contiennent, dans leur majorité, un appel à répondre aux préoccupations du citoyen pour lui assurer une meilleure qualité de service et préserver sa dignité depuis le discours royal du 12 octobre 1999 à travers lequel le Souverain a instauré le principe du nouveau concept de l’autorité, le discours royal du 18 mai 2005 qui constitue le point de départ du lancement de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et le dernier discours royal illustrant la Haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure ses citoyens.

Cette sollicitude découle d’une vision faisant, d’une part, de l’administration un outil au service du citoyen selon une approche stratégique basée sur la consolidation de la décentralisation et de la déconcentration administratives avec comme moyen des agents d’autorité, des élus et des chefs de services extérieurs engagés à placer l’intérêt du citoyen au-dessus de toute considération et de tout intérêt personnel et, d’autre part, mettre en place une administration efficace assurant la simplification des procédures, l’incitation des investissements et la résolution des problèmes des citoyens.

Cette vision vise, a-t-il relevé, à faire rehausser l’action des services administratifs et améliorer la qualité de leur service, un défi de la nouvelle étape du processus démocratique dans lequel s’est inscrit le Maroc pour le parachèvement de la construction d’un Etat moderne.

L’amélioration de la relation entre l’administration et le citoyen est l’un des principaux chantiers de réforme et de modernisation de l’administration dont le succès reste tributaire de la qualité de la relation de cette dernière avec son environnement et de sa capacité à établir des liens de communication avec le citoyen, a-t-il poursuivi, ajoutant que cet objectif ne peut être atteint qu’à travers l’adoption d’une approche participative en tant que pilier du développement humain plaçant le citoyen au cœur de ses préoccupations, sachant que l’intégration de cette approche au sein des politiques de développement, comme mode d’action, est le seul moyen à même de garantir un développement équilibré et sans discrimination aucune.

Cette réunion a été l’occasion pour le gouverneur de la province de Settat d’appeler à l’amélioration de la qualité des prestations de l’administration publique pour garantir un meilleur service au citoyen en accordant la priorité à la communication, à travers l’amélioration des services d’accueil, d’orientation et d’information en réponse aux aspirations des citoyens.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page