Rattrapé par un scandale éthique lié au coronavirus, le commissaire européen au commerce démissionne

Phil Hogan

Le commissaire européen au Commerce, l’Irlandais Phil Hogan, a démissionné, mercredi soir, rattrapé par un scandale éthique lié aux restrictions sanitaires dans le contexte du nouveau coronavirus dans son pays.

Le commissaire Hogan avait en effet bravé les mesures sanitaires et pris part à un dîner de Gala en Irlande rassemblant 80 personnes.

Sous le nom de «Golfgate », cette affaire a pris de l’ampleur dans le contexte particulier de la recrudescence des cas de contaminations en Europe et poussé plusieurs hauts responsables irlandais ayant pris part à ce dîner à la démission, dont le ministre irlandais de l’Agriculture Dara Calleary.

Ce dîner avait eu lieu peu après une décision des autorités irlandaises de durcir les restrictions sur les rassemblements, interdisant les réunions de plus de six personnes en intérieur, en raison d’une recrudescence de l’épidémie qui a tué près de 1.800 personnes en Irlande.

“J’ai présenté ce soir ma démission comme commissaire européen au Commerce à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen”, a indiqué M. Hogan dans un communiqué.


“Il devenait de plus en plus clair que la controverse concernant ma visite récente en Irlande commençait à détourner l’attention de mon travail comme commissaire européen et discréditerait mon action dans les mois à venir”, a-t-il ajouté.

La présidente de la Commission européenne a affirmé avoir accepté la démission de M. Hogan, se disant “reconnaissante pour son travail inlassable” comme commissaire au Commerce.

Evénement rare au sein de l’exécutif européen, la démission d’un commissaire est toujours une affaire délicate car elle affecte l’équilibre géographique et politique sur lequel repose la Commission européenne.