ban600

RDC : Félix Tshisekedi, s’engage à servir tous les congolais, l’opposant Fayulu conteste les résultats

RDC : Félix Tshisekedi, s’engage à servir tous les congolais, l’opposant Fayulu conteste les résultats

Le candidat de l'opposition Félix Tshisekedi, proclamé vainqueur de l'élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC) par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), s’est engagé à servir tous les congolais, alors que l’opposant Martin Fayulu, arrivé deuxième, conteste ces résultats.

D’après les résultats provisoires publiés, dans la nuit de mercredi à jeudi, Tshisekedi a obtenu 7.051.013 suffrages valablement exprimés, soit 38,57%, suivi de l’opposant Fayulu avec 34,8% tandis que le candidat du pouvoir Emmanuel Ramazani Shadary est arrivé troisième position avec 23,8%.

Peu après l’annonce des résultats provisoires du scrutin du 30 décembre dernier, le président proclamé a déclaré : "Je ne serai pas le président d’un parti politique, l’UDPS, d’une tribu, la tribu Luba. Je serai le président des Congolaises et des Congolais".

Et de poursuivre qu’"en ce qui concerne ce processus électoral, personne ne pensait qu’il allait se dérouler dans le calme, dans la paix. Tout le monde pensait qu’on allait arriver à l’affrontement, aux violences, à l’effusion de sang.

Personne ne pouvait imaginer un tel scénario au cours duquel un candidat de l’opposition allait sortir victorieux. Je suis heureux pour vous ma base, je suis heureux pour le peuple congolais", rendant hommage à Joseph Kabila, son prédécesseur.

→ Lire aussi : RDC : la Céni annonce la victoire de l’opposant Felix Tshisekedi

En revanche, le malheureux candidat, Martin Fayulu, qui était le plus en vue aux côtés du candidat du pouvoir a réagi en clamant : "Ces résultats n’ont rien à voir avec la vérité des urnes".

Il a estimé qu’il s’agit d’un "hold-up électoral", appelant "la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et l’Eglise du christ au Congo (ECC) à révéler les résultats de leurs missions d’observation afin de permettre aux Congolais de connaitre celui qui a réellement remporté la victoire".

Au niveau international, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a souligné avoir pris note de l’annonce faite par la Commission électorale, appelant "toutes les parties prenantes à s’abstenir d’actes violents et à régler tout contentieux électoral par les mécanismes institutionnels établis conformément à la Constitution de la République démocratique du Congo et aux lois électorales pertinentes".

D’après la radio Okapi, dès l’annonce des résultats des scènes de liesse se sont multipliées à Kananga (centre), fief du président proclamé Felix Tshisekedi, pour célébrer sa victoire au scrutin présidentiel.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :