ban600

RDC: Les Etats-Unis attendent des “éclaircissements” sur les résultats des élections présidentielles

RDC: Les Etats-Unis attendent des “éclaircissements” sur les résultats des élections présidentielles

Les États-Unis attendent de la part des autorités de la République démocratique du Congo (RDC) des "éclaircissements" sur les résultats des élections du 30 décembre dernier, a indiqué jeudi soir le département d'Etat américain.

"La Commission électorale nationale indépendante a annoncé les résultats provisoires, mais nous attendons des éclaircissements sur les questions soulevées concernant le dépouillement électoral", a déclaré le porte-parole adjoint du département d'État Robert Palladino dans un communiqué.

Plus tôt dans la journée, la Commission électorale nationale indépendante de la RDC a publié les résultats préliminaires des élections présidentielles du 30 décembre, proclamant le candidat de l'opposition, Felix Tshisekedi, comme vainqueur.

→ Lire aussi : RDC : Félix Tshisekedi, s’engage à servir tous les congolais, l’opposant Fayulu conteste les résultats

L'église catholique en RDC a mis en doute le résultat de l'élection et a affirmé que les résultats obtenus par ses propres observateurs ne correspondaient pas aux résultats annoncés.

Tout en félicitant les millions d’électeurs courageux qui se sont rendus aux urnes pour voter après deux ans de retard, le département d’Etat a "exhorté toutes les parties à rester calmes lors de la poursuite du processus" électoral, soulignant que les États-Unis se tiennent "aux côtés du peuple congolais en ce moment historique et ce sont eux qui doivent déterminer l’avenir de leur pays".

"Les États-Unis notent que les parties prenantes ont la possibilité de demander une révision des résultats provisoires annoncés afin de s'assurer qu'ils reflètent la volonté du peuple congolais exprimée dans l'urne", relève le communiqué, soulignant que "la violence est inacceptable et le gouvernement américain tiendra pour responsables ceux qui ont perpétré des actes de violence liés aux élections ou entravé le processus démocratique".

Washington a, par ailleurs, souligné "l'importance de la décision du président Joseph Kabila de respecter les limites de son mandat prescrites par la Constitution et de transférer les pouvoirs à un successeur".

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :