A LA UNEMaroc

Réélection du Maroc au Conseil Exécutif de la Commission Océanographique Intergouvernementale de l’UNESCO

Le Maroc a été réélu, lundi à Paris, au Conseil Exécutif de la Commission Océanographique Intergouvernementale (COI) de l’UNESCO, lors de la 31ème session de l’Assemblée de la COI, qui se tient virtuellement du 15 au 24 courant.

Au sein du Conseil Exécutif de la COI, le Maroc assumera pour la deuxième fois consécutive la fonction de vice-président du groupe électoral V de la COI, regroupant les pays arabes et africains, indique la Délégation permanente du Royaume du Maroc auprès de l’UNESCO dans un communiqué.

La candidature marocaine, ayant recueilli l’unanimité, a été portée par M. Karim Hilmi, point focal national pour la COI, océanographe et Directeur de Recherches à l’Institut National de Recherche Halieutique (INRH).

La réélection du Maroc à la vice-présidence de cette Commission a été précédée par la réélection de M. Ariel Troisi, expert émérite argentin, pour un second mandat en tant que président du Conseil Exécutif de la COI.

→ Lire aussi : Un cinquième océan reconnu par la National Geographic Society

Les autres pays élus à cette occasion au titre du Groupe électoral V sont l’Afrique du Sud, l’Arabie Saoudite, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, le Gabon, la Guinée, la Libye et le Kenya.

La Commission Océanographique Intergouvernementale de l’UNESCO (travaille avec ses Etats membres pour favoriser la coopération internationale et la coordination de programmes dans les domaines de la recherche et l’observation marine, la conservation et la protection des environnements marins, l’atténuation des risques, et le développement des capacités, afin de comprendre et d’assurer une gestion efficace des ressources des océans et des zones côtières.

La réélection du Maroc à la vice-présidence du Conseil Exécutif est une reconnaissance par les Etats membres de la COI de l’engagement du Royaume du Maroc en faveur de la réalisation des objectifs de la Décennie de l’Océan, à travers la promotion et l’implémentation de la décennie des sciences océaniques”, souligne Délégation permanente du Royaume Maroc auprès de l’organisation onusienne.

Elle constitue également une “reconnaissance du rôle leader joué, dans ce sens, par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasna, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour l’Environnement, qui a été sacrée marraine de l’Alliance pour la Décennie de l’Océan”.

Enfin, cette réélection du Maroc “traduit clairement la confiance, le respect et l’estime dont jouit le Royaume du Maroc au sein de l’UNESCO et parmi ses Etats membres”, conclut le communiqué.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page