Réforme des retraites: 65% des Français favorables à la suppression des 42 régimes existants

retraites
retraites

Deux tiers des Français (65%) se sont dits favorables à la suppression des 42 régimes de retraites existants, dont les régimes spéciaux, dans le cadre du projet de réforme des retraites proposé par le gouvernement, selon les résultats d’un sondage rendu public lundi.

Plus de la moitié des personnes interrogées (54%) disent être favorables à la mise en place d’un régime de retraites par points indexé sur les salaires, d’après ce sondage réalisé par internet auprès d’un échantillon de 1.004 personnes selon la méthode des quotas.

Interrogés sur l’autre point très controversé de la réforme, à savoir la mise en place d’un âge d’équilibre ou “âge pivot” à 64 ans en dessous duquel il ne sera pas possible de partir avec une retraite à taux plein, 66% des Français se sont dits contre.

Selon cette enquête réalisée par “Elabe” pour la chaîne de télévision d’information en continu “BFMTV”, 53% des personnes interrogées affirment être opposées à la réforme, en l’état.

Concernant le mouvement de contestation accompagné de grèves dans les transports en communs depuis le 5 décembre, 53% des Français continuent de le soutenir contre 38% qui le désapprouvent.

Pour 43% des personnes interrogées, le gouvernement est responsable du conflit social en cours, alors que 23% attribuent la responsabilité aux syndicats.

Enfin, 62% des personnes interrogées estiment que les récentes concessions faites à certaines catégories professionnelles dont les policiers, les danseurs de l’Opéra et les pilotes dénaturent le projet initial, tandis que 56% les trouvent justifiées pour des professions spécifiques.

Les mobilisations contre le projet de réforme des retraites, l’une des mesures phare du programme présidentiel d’Emannuel Macron, entrent dans leur 33è jour consécutif avec d’importantes perturbations notamment dans les transports publics, à la veille d’un nouveau round de discussions entre le gouvernement et les partenaires sociaux, alors que l’intersyndicale opposée à la réforme des retraites (CGT, FO, CFE-CGC, Solidaires, FSU) a annoncé une nouvelle journée de mobilisation le jeudi 9 janvier et un appel à manifester dans tout le pays samedi 11 janvier.

En poursuivant leurs mobilisations, les syndicats entendent maintenir la pression sur l’exécutif pour le contraindre à retirer son projet controversé portant notamment sur la mise en place d’un “système universel” par points indexés sur le salaire, la suppression des régimes spéciaux et un âge pivot à 64 ans.

Mardi dernier, lors de ses traditionnels voeux aux Français, M. Macron a assuré que la réforme des retraites “sera menée à son terme”, car il s’agit d’un “projet de justice et de progrès social, qui assure l’universalité”.