La région de l’Oriental prône un modèle de développement durable plaçant l’élément humain au cœur des préoccupations

La région de l’Oriental qui connait un essor considérable prône un modèle de développement durable qui place l’élément humain au cœur des préoccupations, a souligné, jeudi à Oujda, le wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouaad Jamai.

L’Initiative royale pour le développement de l’Oriental, lancée par le Souverain en 2003, a constitué un tournant et a métamorphosé la région, a noté M. Jamai qui s’exprimait lors d’une rencontre organisée par l’Institut des Hautes études de management (HEM-Oujda) sous le thème ‘’Le développement de la région de l’Oriental : les défis…)”.

Mettant l’accent dans ce sens sur les projets structurants de vaste envergure réalisés dans les différents secteurs pour favoriser l’émergence socio-économique de cette région du Royaume, il a souligné que de nombreux investissements ont été lancés dans les domaines de l’équipement, du tourisme dans le cadre du Plan Azur, de l’agriculture (plan Maroc Vert), et de l’industrie, du commerce et des services avec notamment la mise en place de trois pôles (technopole d’Oujda, parc industriel de Selouane et l’agropole de Berkane).

Ces investissements ont également porté sur les domaines du transport, de l’éducation et de la formation professionnelle, de la culture, de la santé et du thermosolaire, outre les volets social avec l’INDH et écologique, a-t-il poursuivi, faisant remarquer que le pôle économique “Med Est” va révolutionner la région.


Il a souligné dans ce sens l’impératif de mettre en synergie les efforts des différents intervenants et parties concernées en vue de booster cette dynamique de progrès et de croissance tout en prenant compte les attentes et préoccupations des citoyens.

Il a de même invité les hommes d’affaires et les jeunes à tirer profit de la dynamique de développement enclenchée dans la région et à adhérer activement au chantier de renforcement de sa compétitivité et à la création de richesse à travers des projets d’investissement et d’entrepreneuriat, rappelant à cet égard les incitations et les facilités octroyées au niveau de cette région qui, a-t-il déploré, enregistre un taux de chômage très élevé.

’’Investir aujourd’hui dans la région de l’Oriental est un acte de patriotisme’’, a indiqué M. Jamai à l’adresse des acteurs économiques et jeunes de la région, faisant part de la forte détermination des responsables de la région à lutter contre le fléau du chômage, qui est devenu une priorité, et à réduire les disparités territoriales et améliorer les conditions de vie des habitants, notamment au niveau de la zone frontalière.

Selon lui, l’enjeu est de faire de la région un véritable pôle de croissance pourvoyeur d’emplois et de richesses, accompagner les acteurs économiques, mettre en place un cadre d’investissement attractif et une stratégie de marketing territorial coordonnée, et cibler les secteurs économiques porteurs et prometteurs, a-t-il expliqué.


Et pour montrer l’intérêt particulier accordé à l’élément humain dans le cadre de cette vision de renforcement de la compétitivité de la région et de la bonne gouvernance, le wali était on ne peut plus clair : ’’aucun projet ne peut être fait s’il n’est pas rentable pour la population locale’’.

Il a encore ajouté que plusieurs projets qui sont en phase avec les besoins pressants de la société civile dans les domaines économique, social, culturel, sportif et sécuritaire seront mis en œuvre dans la région qui jouit d’atouts indéniables, y compris en termes de ressources humaines puisque, a-t-il dit, 17 pc de la population d’Oujda sont des étudiants.

Dans son intervention qui a touché aux acquis et réalisations accomplies dans la région, mais aussi les défis qui restent à relever dans le cadre d’une approche participative et concertée, M. Jamai a mis en avant l’importance qu’il convient d’accorder aux secteurs du sport, de la culture et de l’économie sociale et solidaire en tant que leviers de développement.