Régulation de l’audiovisuel: Une délégation du Burkina Faso s’enquiert du modèle marocain

Régulation de l’audiovisuel: Une délégation du Burkina Faso s’enquiert du modèle marocain

Une délégation de haut niveau du Conseil supérieur de la communication (CSC) du Burkina Faso effectue, du 5 au 7 mars, une visite d'information à la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), en vue de s’enquérir du modèle de régulation de l'audiovisuel marocain.

En visite de travail au Maroc, la délégation burkinabè aura l'occasion de s’enquérir du modèle de régulation de l'audiovisuel marocain dans ses aspects institutionnels, juridiques, opérationnels et techniques, avec un focus spécifique sur la solution de monitoring des contenus audiovisuels HACA Media Solutions (HMS), développée par la HACA en 2007 et installée depuis auprès de neuf instances de régulation : HCC Tchad (2011), CSA Belgique (2011), HAPA Mauritanie (2013), CNRA Sénégal (2014), HAAC Bénin (2014), CSC Niger (2016), HAAC Togo (2018) et HAC Mali (2019), indique un communiqué de la HACA.

→ Lire aussi : La HACA installe un centre de monitoring des médias à Bamako

Dans une optique d'enrichissement mutuel, la délégation du CSC burkinabè, composée de MM. Victor Sanou et Ismael Nignan, membres du Collège des conseillers ainsi que M. Servais Coulibaly, Directeur informatique et des technologies, présentera aux responsables de la HACA l'expérience burkinabè en matière de régulation audiovisuelle en général et de régulation des médias en ligne en particulier, selon la même source.

Le programme comprend également une visite des installations de télédiffusion de la SNRT avec une présentation de l’expérience marocaine en matière de transition numérique et d’implémentation du dispositif de la Télévision numérique terrestre (TNT).

La HACA et le CSC entretiennent des relations anciennes et de grande densité, aussi bien sur le plan bilatéral qu'au niveau des réseaux de coopération entre régulateurs qui les unissent, à savoir les réseaux africain RIARC, francophone REFRAM et islamique IBRAF, souligne le communiqué.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :