Rehamna : Vers la réalisation d’un Centre pour enfants autistes

Source photo : SOS Autisme

Le Comité Provincial du Développement Humain (CPDH) de Rehamna s’est engagé, dans le cadre de ses interventions dédiées à l’enfance, en faveur de l’appui des enfants autistes, à travers la réalisation d’un centre ayant pour objectif la qualification et l’assistance de cette catégorie.

Ainsi, le CPDH oeuvrera en partenariat avec la délégation provinciale de l’Entraide nationale à Rehamna, à la création de ce centre conforme aux standards modernes, tout en réservant deux classes à l’école Ahmed Mekouar pour la mise sur pied de ce projet.

Dans ce sens, les parties prenantes vont se consacrer, dans une première phase, à l’aménagement et à l’équipement de ces deux classes afin d’avoir un Centre intégré offrant des thérapies paramédicales (orthophonie, psychomotricité et assistance psychologique) et doté d’un espace de jeux et de dépendances sanitaires réservées aux enfants autistes.

Dans une déclaration à la MAP, le délégué provincial de l’Entraide Nationale à Rehamna, Abdelghani Farqi, a précisé que la capacité d’accueil de ce Centre s’élève à 40 enfants autistes, ajoutant que la contribution de la délégation à ce projet se limite à la détermination des dépenses de la gestion de cette structure, conformément au programme d’appui à la cohésion sociale, notamment le volet relatif au soutien de la scolarisation des enfants.

Il a, en outre, salué l’intérêt accordé par le gouverneur de la province, Aziz Bouignane, aux personnes en situation de handicap, à travers la mobilisation des moyens financiers, logistiques et techniques en faveur des différentes associations oeuvrant dans ce domaine.


Il a rappelé que la délégation a tenu, jeudi, dans le cadre de son ouverture sur les autres partenaires et acteurs de la société civile au niveau de la province, une réunion avec les membres du bureau de l’association “Attaouam” pour l’autisme et des parents et tuteurs d’enfants autistes, axée essentiellement sur la création de ce centre.

Pour sa part, le chef de la division de l’action sociale (DAS) à la préfecture de Rehamna, Mohamed Liaaychi, a noté, dans une déclaration similaire, que le CPDH se penche actuellement sur la détermination du coût des équipements et de l’aménagement pour la mobilisation des fonds requis, relevant que ce projet qui sera fin prêt, en principe, à la prochaine rentrée scolaire, vise à intégrer cette catégorie dans le système éducatif au niveau de la province et à lui permettre de bénéficier de l’assistance médicale nécessaire.

Il a indiqué que la préfecture de la province a conclu une convention de partenariat avec la délégation provinciale de l’éducation nationale, relative à l’éducation inclusive au profit des enfants en situation de handicap, puisqu’une classe à l’école Ibn Tofail a été réservée aux enfants autistes souffrant d’un léger handicap.