Les relations UE-Maroc au centre d’une réunion de la section marocaine de la commission parlementaire mixte

Le contexte actuel des relations entre le Maroc et l’Union européenne (UE), ainsi que les mutations politiques, économiques et sociales sur la scène européenne, ont été au centre d’une réunion tenue, récemment, par la section marocaine de la commission parlementaire mixte entre les parlements marocain et européen, sous la présidence de Habib El Malki, président de la Chambre des représentants.

Lors de cette réunion, la première au titre du mandat de l’actuelle législature, les débats ont porté, également, sur la nouvelle dimension des relations entre les deux parties, à la suite du retour du Maroc à l’Union africaine (UA), et sur le rôle majeur du Maroc dans les relations tripartites Europe-Maroc-Afrique, indique mardi un communiqué conjoint des deux Chambres du parlement.

Au cours de cette réunion, El Malki a mis l’accent sur l’importance du rôle joué par la section marocaine dans la défense des causes du Royaume et de ses intérêts vitaux au sein des institutions de l’UE, dont le parlement européen, rappelant les plus importants dossiers traités par la commission et qui sont considérés comme faisant partie de ceux inscrits dans le cadre du partenariat stratégique entre le Maroc et l’UE.

Par ailleurs, le président de la Chambre des représentants a salué les efforts déployés régulièrement par la section marocaine pour faire connaître la cause de l’intégrité territoriale du Royaume et faire face aux allégations tendancieuses et aux manœuvres des ennemis de l’unité territoriale du Royaume, appelant ses membres à rester vigilants et mobilisés pour la défense des intérêts du pays et des grandes causes nationales.


Pour leur part, les membres de la commission ont présenté, au cours de cette réunion, le bilan de son action depuis sa création en mai 2010 et les acquis réalisés dans différents domaines, mettant l’accent sur son rôle vital dans le renforcement de la diplomatie parlementaire et sur la nécessité de donner une forte impulsion à l’action de la commission, de mettre en place une feuille de route et un programme d’action fondés sur une approche proactive, l’esprit d’initiative, l’efficacité, la présence active et la communication continue, dans le cadre d’un réseau de relations fortes avec les différents acteurs politiques au sein du parlement européen.

De leur côté, les membres de la section marocaine ont souligné la nécessité de coordonner les efforts et les initiatives avec l’ensemble des acteurs de la diplomatie nationale et des partenaires des institutions constitutionnelles, des départements gouvernementaux et de la société civile pour défendre les causes nationales et les intérêts vitaux du Royaume.