Remaniement gouvernemental aux Émirats arabes unis

Les Émirats arabes unis ont annoncé, dimanche, une nouvelle structure gouvernementale comprenant la fusion de ministères et d’autorités, le changement d’attributions et la création de nouveaux postes ministériels.

Ce remaniement gouvernemental a porté sur la création de nouveaux départements ministériels, notamment le ministère de l’Industrie et des technologies avancées et celui du ministère d’État à l’économie numérique et l’intelligence artificielle, ainsi que la fusion du ministère de l’Énergie avec le ministère des Infrastructures pour devenir le ministère de l’Énergie et des Infrastructures et l’attachement du programme de logement Cheikh Zayed et l’autorité fédérale des transports terrestres et maritimes au nouveau ministère.

Il a également été question de nouvelles nominations à la tête de plusieurs ministères, à savoir le ministère de l’Économie, le ministère d’État à l’entrepreneuriat et aux petites et moyennes entreprises et le ministère d’État au commerce extérieur.

Le vice-président de l’État, président du Conseil des ministres et gouverneur de Dubaï, Cheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, a indiqué sur son compte “Twitter” que l’objectif de ces “changements structurels” est “un gouvernement plus rapide dans la prise de décision et plus adapté aux changements”, ajoutant que le nouveau gouvernement a un an pour réaliser les nouvelles priorités.

La moitié des centres de services gouvernementaux ont été annulés et transformés en plates-formes numériques en deux ans, et 50% des autorités fédérales ont été fusionnées ou rattachées à des ministères, a-t-il précisé, notant que de nouveaux postes de ministres d’Etat ont été créés, ainsi que des postes de présidents exécutifs dans des secteurs spécialisés.