Remise des prix du “Blue Carpet4climate change action” par la Fondation Prince Albert II de Monaco

La Fondation Prince Albert II de Monaco a remis, dimanche soir à Marrakech, plusieurs prix du “Blue Carpet4climate change action” (Tapis bleu pour l’action en changements climatiques), lors d’une cérémonie ayant été agrémentée par la présence d’éminentes personnalités du monde de la politique, des arts et de la culture.

Ainsi, le “prix de la personnalité” a été remis par SAS le Prince Albert II de Monaco aux championnes de haut-niveau du climat au Maroc et en France, respectivement Hakima El Haite et Laurence Tubiana.

Mme El Haite, très émue de se voir décerner cette distinction, a estimé que les actions entreprises pour résoudre la problématique des changements climatiques visent essentiellement à garantir “la survie” de ceux qui en pâtissent.

“Vous ne soutenez pas le Maroc. Vous ne soutenez pas la COP22, mais vous soutenez tous ceux qui souffrent”, a-t-elle indiqué, exprimant ses remerciements à tous eux qui croient en la cause climatique et la défendent à bras-le-corps. “Merci à vous tous parce que vous y croyez, parce que vous allez changer le monde”. a-t-elle ajouté.


Pour sa part, Mme Tubiana, émotionnée d’avoir reçu ce prix, a qualifié de “combat” la lutte contre les changements climatiques.

“Nous devons lutter. Nous devons regarder l’avenir et nous mobiliser pour le défendre”, a-t-elle affirmé, les larmes aux yeux, avant de noter: “Nous allons faire de la COP22 un grand succès”.

Dans la catégorie “pays”, le prix a été décerné au Rwanda, en reconnaissance des efforts déployés par ce pays africain en faveur du climat, notamment la signature de l’amendement du protocole de Montréal qui a pour objectif de diminuer les émissions d’hydrofluorocarbones (HFC).

L’”amendement de Kigali” prévoit la réduction des HFC susceptible de pouvoir éviter une augmentation de la température de 0,5°C, tout en continuant à protéger la couche d’ozone.


Ce prix a été remis par Mme El Haite au président du Parlement panafricain, Roger Nkodo Dang, qui s’est félicité de la participation active de l’Afrique aux négociations de la COP21 à Paris.

“Le temps n’est plus aux paroles. Le temps est aux actes et le Rwanda l’a prouvé”, a dit M. Nkodo Dang, jugeant nécessaire d’encourager toutes les initiatives africaines en la matière.

Dans la catégorie “l’initiative”, le prix a été décroché par l’initiative “tomba zendé” (débarasser les villes des déchets), lancé par le Premier ministre centrafricain, Simplice Mathieu Sarandji au marché “Combattant” de la capitale Bangui.

L’objectif de cette opération est d’amener tous les membres du gouvernement centrafricain à procéder au nettoyage de leur propre quartier afin d’inciter la population à suivre le bon exemple.


Ce prix a été remis par Paul Polman, PDG d’Unilever et cofondateur de la Commission mondiale sur le business et le développement durable, au maire de Bangui, Emile Raymond.

Le trophée du Film4climate (film pour le climat), une compétition de vidéos lancée par le Connect4climate, a été remporté par le clip de l’hymne de la COP22 “Our home” et remis à Ferdaous, l’artiste qui a composé et interprété ce cantique.

Cette cérémonie a été ouverte par un discours de SAS le Prince Albert de Monaco qui a exprimé ses remerciements au gouvernement marocain pour ses efforts consentis dans le but d’assurer réussite à la COP22.

Le Prince de Monaco a souligné l’importance de l’innovation technologique et de la finance-climat pour asseoir une meilleure adaptation aux changements climatiques, appelant la société civile, le secteur privé et les gouvernements à œuvrer de concert et à fédérer les efforts pour atteindre le succès auquel aspirent les parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.


Créée en juin 2006 par SAS le Prince Albert II de Monaco, la Fondation Prince Albert II de Monaco œuvre pour la protection de l’environnement et la promotion du développement durable à l’échelle mondiale. Elle soutient également les initiatives d’organisations publiques et privées dans les domaines de la recherche, de l’innovation technologique et des pratiques conscientes des enjeux sociaux et finance des projets dans trois principales régions.

Ladite fondation a pour objectif de limiter les effets des changements climatiques, promouvoir les énergies renouvelables, préserver la biodiversité, gérer les ressources en eau et lutter contre la désertification