ban600

Rencontre avec l’écrivain Georges Olivier Châteaureynaud autour de son roman “Aucun été n’est éternel” le mercredi 7 mars à Rabat

Rencontre avec l’écrivain Georges Olivier Châteaureynaud autour de son roman “Aucun été n’est éternel” le mercredi 7 mars à Rabat

L’Institut français de Rabat présente la rencontre littéraire avec Georges Olivier Châteaureynaud autour de son dernier livre « Aucun été n’est éternel » (Grasset, 2017). Elle se déroulera en entrée libre, le mercredi 7 mars à 19h, à la Salle Gérard Philipe.

1965 : Aymon a dix-huit ans. « Fils de vieux » élevé dans du coton, il étouffe entre un père mourant et une mère trop possessive. C’est l’été. La vie appelle Aymon en Grèce.  À Athènes, il découvre pêle-mêle la liberté, le sexe, l’amitié, la musique et la drogue. Il se joint à une petite bande qui mène sous l’Acropole une vie d’oiseaux sur la branche. Aymon s’affranchit peu à peu du groupe qui se démembre pour « tailler la route » vers Tanger puis Londres.

Mais aucun été n’est éternel : il faudra, un jour de rêve fracassé, qu’Aymon regagne Paris et affronte la vie, la vraie, et le drame qu’en partant il a laissé derrière lui. La fugitive utopie communautaire de ce temps si proche et déjà si lointain attendait son ode. Ceux qui l’ont vécue en gardent à jamais la nostalgie.

>>Lire aussi: En 2018, l’institut français du Maroc plaide pour « un monde ouvert »

Georges-Olivier Châteaureynaud est un romancier et nouvelliste français. Il suit une scolarité classique (latin et grec), est diplômé d’anglais, puis gagne sa vie en exerçant des "petits boulots". Il a raconté son enfance ballotée dans le récit autobiographique "La Vie nous regarde passer" (Grasset, 2011).

En 1973 il publie chez Grasset "Le Fou dans la chaloupe", un recueil de trois longues nouvelles, puis en 1974 le roman "Les Messagers", qui obtient le prix des Nouvelles Littéraires. Jusqu'à l'obtention du prix Renaudot en 1982, il gagne sa vie en étant successivement caissier, monteur de roues de camion à la SAVIEM, brocanteur, bibliothécaire, tout en continuant son travail littéraire.

Georges-Olivier Châteaureynaud a obtenu le Prix Renaudot pour "La Faculté des songes" en 1982. Depuis 1996, il fait partie du jury de ce prix. Il a présidé la Société des gens de lettres de 2000 à 2002, il en est aujourd'hui l'un des administrateurs. Il est membre de nombreux jurys littéraires dont le Prix Bretagne. Depuis 2010, il est secrétaire général du Prix Renaudot.

Auteur d’une œuvre ample (plus d’une centaine de nouvelles et plusieurs romans), il est l’un des acteurs du renouveau de la nouvelle en France, inlassable défenseur du genre. Il appartient au groupe littéraire de la Nouvelle fiction, groupe créé dans les années 1990 autour de l'écrivain Frédérick Tristan.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :