Rentrée scolaire: des sociétés médicales insistent sur les vaccinations usuelles et contre la grippe

Rentrée scolaire

Le respect des vaccinations usuelles, plus particulièrement contre la grippe, et la prise régulière de la température figurent parmi les recommandations phares de trois sociétés médicales, présentées en prévision de la rentrée scolaire 2020-2021 marquée par des craintes de propagation du coronavirus.

La Société marocaine de pédiatrie, la Société marocaine des sciences médicales et la société marocaine de pédopsychiatrie et professions associées, membres du Comité national de veille pour la santé de l’enfant, ont adressé une lettre au ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique renfermant une série de propositions visant à enrichir le débat collectif sur les moyens de préserver la santé et la sécurité des enfants.

A cet effet, les sociétés ont insisté sur l’impératif pour les enfants qui choisissent l’enseignement présentiel de respecter les vaccinations usuelles et de faire la vaccination contre la grippe, de prendre leur température de la part des parents avant d’arriver à l’école, relevant que tout signe clinique doit conduire à une consultation médicale, avec reprise de l’école sous autorisation écrite du pédiatre.

Dans un communiqué conjoint, elles ont appelé à ménager un décalage des heures d’entrée à l’école selon les classes pour diminuer le contact entre les parents qui doivent respecter la distanciation et le port de masque, à désinfecter les moyens de transport scolaire remplis à 50% de leur capacité et conduits par le même chauffeur et à différer les repos de classe pour qu’il n’y ait pas un regroupement de toutes les classes dans les cours de récréation.

Les pédiatres et les pédopsychiatres ont aussi proposé d’aérer toutes les classes pendant une heure avant l’entrée des élèves, de stériliser les classes une fois par jour (sol, table, matériel …) et avant chaque rentrée pour les poignées et d’éloigner les tables d’un mètre tout en mettant des solutions hydro-alcooliques à la disposition des enseignants et des élèves.


Jugeant nécessaire le port de masque par l’ensemble du personnel du collège et des élèves, les sociétés ont en outre appelé l’enseignant à expliquer, avec un langage adapté à l’âge de l’enfant, la situation liée à la pandémie et le danger pour la communauté. Selon le communiqué, “toutes les situations découlant de la contamination par la Covid-19 doivent être énumérées et communiquées aux autorités sanitaires et bien expliquées aux établissements avec une procédure claire pour une réaction immédiate”.