Report au 3 mai du procès d’un ancien DG de la Sûreté nationale en Algérie

Algérie

Le procès de l’ancien directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel et de l’ancien chef de la sûreté de wilaya d’Alger, Noureddine Berrachedi, a été reporté au 3 mai prochain par le tribunal de Blida, rapporte jeudi la Radio nationale.

Ni les accusés ni les témoins n’ont pu être acheminés vers le tribunal à cause des mesures décrétées par le ministère de la Justice dans le cadre de la prévention contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), a précisé la même source.

Selon la même source, le procès devant se tenir ce jeudi pourrait se tenir en visioconférence, en cas d’accord des deux accusés.

C’est la troisième fois que le procès est reporté. Le 19 mars, le tribunal avait décidé son report pour la deuxième fois à cause de l’absence du principal témoin, l’ancien ministre de la Justice Tayeb Louh qui devrait subir une intervention chirurgicale.

Le tribunal avait aussi jugé que les conditions d’un procès public n’étaient pas réunies à cause de la conjoncture sanitaire que traverse le pays.


Les deux anciens responsables de la police sont poursuivis pour “abus de fonction afin d’obtenir des avantages indus d’ordre professionnel pour garder le poste de DGSN ou obtenir un poste supérieur“.

Jugé dans une autre affaire avec des membres de sa famille, l’ancien DGSN a été condamné, le 1er avril, à 15 ans de prison ferme.