Report de la session du Conseil national du PJD : Ce qu’il faut savoir

PJD

Prévue initialement ce dimanche 27 décembre, la session extraordinaire du Conseil national du Parti de la Justice et du Développement (PJD) a été reportée à une date ultérieure. Une session qui devait traiter des derniers développements du dossier du Sahara et de la cause palestinienne. 

Le secrétariat général du PJD avait convoqué le Conseil national du parti pour une session extraordinaire à distance, ce dimanche 27 décembre à 10H00, afin de discuter des actions du PJD au sujet des derniers développements de la première cause nationale et de la question palestinienne. Toutefois, cette session a été reportée. L’annonce a d’ailleurs était faite par le Président du Conseil national du parti, mais aucune précision n’a été fournie quant à la prochaine date de la réunion de la session extraordinaire. Dans un communiqué adressé aux membres du Conseil national par son président Driss El Azami El Idrissi, il est indiqué que cette décision fait “suite à des demandes formulées en ce sens par certains membres du Conseil national, dont Abelilah Benkirane” et “après accord entre le bureau du Conseil et le secrétariat général” du parti.

Cette session extraordinaire intervient dans un contexte de vives tensions au sein du parti, d’où la décision de son report, qui vise à laisser les membres prendre du recul par rapport au débat actuel, afin que les esprits se calment pour que le débat, sur les derniers développements qu’ont connus les relations Maroc-Israël, “soit plus serein et responsable”.

Notons que la tenue de cette réunion a été annoncée, juste après la sortie de l’ancien Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, dans un live sur Facebook, appelant les membres du parti à garder le calme, en réponse aux critiques qu’a reçues l’actuel Chef de l’Exécutif, Saâd Eddine El Othmani, en rapport avec la signature de la déclaration conjointe entre le Maroc, les Etats-Unis et Israël.


→Lire aussi : Maroc-Israël : Quel impact sur le PJD ?

Par ailleurs, le secrétariat du parti de la Lampe a réaffirmé, dans un autre communiqué sorti le mercredi 23 décembre, sa mobilisation derrière le Souverain dans les démarches entreprises en faveur de la souveraineté du Royaume sur son Sahara, tout en réitérant ses positions constantes à l’égard de la question palestinienne. Cette déclaration a été faite à l’issue d’une réunion du parti, tenue sous la présidence de son secrétaire général, Saâd Eddine El Othmani, et consacrée aux récents développements de la question nationale.

Le secrétariat général, après présentation d’un exposé du Chef du gouvernement axé sur la première cause nationale, a souligné à nouveau “l’importance de la position exprimée par la Présidence américaine en faveur de la pleine souveraineté du Maroc sur nos provinces du Sud”.

En outre, le secrétariat général a déclaré être mobilisé en faveur des démarches prises par le Souverain pour le renforcement de la souveraineté du Maroc sur son Sahara, question prioritaire pour les Marocains, réitérant les positions constantes du Royaume, toutes composantes confondues, à l’égard de la cause palestinienne et la poursuite du soutien du peuple palestinien pour recouvrer ses droits nationaux légitimes.