Report du procès en appel des ex-Premiers ministres algériens Sellal et Ouyahia

Ouyahia

Le procès en appel d’anciens hauts responsables algériens, dont les ex-Premiers ministres Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia, prévu ce mercredi à la Cour d’Alger, a été reporté une seconde fois, après un premier report le 12 février.

Le report a été décidé à la demande des avocats de la défense à cause de l’état de santé de Abdelmalek Sellal.

Ce procès concerne diverses malversations liées au secteur de l’industrie algérienne de montage automobile, notamment l’octroi d’avantages à certains patrons et le financement électoral “occulte” de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika.

En première instance, le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger avait prononcé, en décembre dernier, de lourdes peines à l’encontre de plusieurs mis en cause. Ouyahia et Sellal avaient écopé respectivement de 15 et 12 ans de prison ferme.

Pour rappel, plusieurs hauts responsables algériens ont été démis de leurs fonctions ou déférés devant la justice algérienne qui avait, ces derniers mois, ouvert une série d’enquêtes sur des faits présumés de corruption visant des hommes politiques et d’affaires accusés d’avoir profité de leurs liens privilégiés avec l’entourage de Bouteflika.