Reprise des bombardements du régime dans la ville syrienne d’Alep

Le régime syrien a repris mercredi ses bombardements sur la dernière poche rebelle d’Alep après une pause de plusieurs heures qui devait permettre l’évacuation de civils et de rebelles de la deuxième ville du pays, rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

“Il y a eu ce matin au moins 14 obus tirés par les troupes du régime sur le carré tenu par les rebelles et ce, pour la première fois depuis mardi soir”, a indiqué à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH.

“Des tirs ont également été entendus sur les lignes de démarcation entre les zones contrôlées par le régime et celles des rebelles”, a-t-il précisé.

Des tirs ont également été entendus par une journaliste de l’AFP présente dans les quartiers ouest tenus par le gouvernement.


Cette reprise des violences intervient alors que l’évacuation de milliers de rebelles et de civils des quartiers de la rébellion, prévue pour 05h00 (03H00 GMT) selon l’OSDH, a été retardée.

Les rebelles ne contrôlent plus qu’une portion infime du territoire qu’ils avaient conquis en 2012 dans l’est d’Alep, depuis le lancement à la mi-novembre d’une offensive foudroyante de l’armée syrienne qui a repris un à un les quartiers de l’opposition.