A LA UNEEconomie

Reprise “forte mais inégale” en 2021 à cause des effets durables de la pandémie

En raison d’un solide rebond aux États-Unis et en Chine, l’économie mondiale devrait croître de 5,6% en 2021 mais cette reprise sera inégale au vu des effets durables de la pandémie sur les pays en développement, indique la Banque Mondiale dans un nouveau rapport publié mardi.

L’économie mondiale devrait croître de 5,6% en 2021, le rythme post-récession le plus rapide en 80 ans, en grande partie grâce aux forts rebonds de quelques grandes économies. Cependant, de nombreux marchés émergents et économies en développement continuent de lutter contre la pandémie de COVID-19 et ses conséquences“, indique l’institution financière internationale dans ses “Perspectives économiques mondiales” de juin. La production mondiale sera d’environ 2% inférieure aux projections d’avant la pandémie d’ici la fin de cette année, indique la même source qui s’attend à ce que les pertes de revenu par habitant ne soient pas compensées d’ici 2022 pour environ les deux tiers des pays émergents et des économies en développement.

→ Lire aussi : Economie mondiale: les faits saillants, selon l’ONU

Dans les économies à faible revenu, où la vaccination a pris du retard, les effets de la pandémie ont inversé les gains de réduction de la pauvreté et aggravé l’insécurité et d’autres défis de longue date. “Bien qu’il y ait des signes encourageants de reprise mondiale, la pandémie continue d’infliger la pauvreté et les inégalités aux populations des pays en développement du monde entier“, a déclaré le président du Groupe de la Banque mondiale, David Malpass, cité dans un communiqué.

M. Malpass juge que “des efforts coordonnés à l’échelle mondiale sont essentiels pour accélérer la distribution de vaccins et l’allégement de la dette, en particulier pour les pays à faible revenu“. “Alors que la crise sanitaire s’atténue, les décideurs devront s’attaquer aux effets durables de la pandémie et prendre des mesures pour stimuler une croissance verte, résiliente et inclusive tout en préservant la stabilité macroéconomique“, a-t-il indiqué.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page