Retour du Maroc à l’UA: Le discours royal révèle une volonté inébranlable de mettre un terme à une aberration qui n’a que trop duré

Le contenu du discours royal prononcé, dimanche à Dakar, à l’occasion du 41è anniversaire de la Marche Verte, et dans lequel SM le Roi est revenu sur la décision du Maroc de réintégrer l’Union africaine (UA) a révélé une volonté inébranlable du Souverain de mettre un terme à une aberration qui n’a que trop duré, a affirmé l’ancien ministre de l’Intérieur du Sénégal, Ousmane Ngom.
“Le retour du Maroc à l’Union Africaine ne peut être que bénéfique, à tous égards, pour l’Afrique et pour les pays africains dans leur ensemble”, a-t-il déclaré  en réaction au contenu du discours royal de la marche verte.

“Le Maroc sera forcément une locomotive et un trait d’union entre l’Afrique et le reste du monde dans tous les domaines (Economie, paix et sécurité, lutte contre le terrorisme, environnement etc…)”, a-t-il dit, soulignant que le discours historique prononcé, depuis Dakar, par le Souverain, confirme, s’il en est encore besoin, que “pour SM le Roi, le Sénégal est véritablement une deuxième patrie’’.

“Bien entendu ce sentiment est bâti sur un long processus historique fait d’un vécu commun fondé sur de profonds liens culturels, spirituels, politiques et même familiaux”, a-t-il noté. “J’en parle d’autant plus que je suis originaire de Saint-Louis qui est la ville la plus marocaine du Sénégal avec des familles fassies et saint-louisiènnes entrelacées depuis des siècles”, explique-t-il.

Il est heureux que SM le Roi ait affirmé avec force la “communauté de destin” entre son pays et le Sénégal, et, au delà avec tous les pays africains, s’est-il félicité, indiquant que “c’est la meilleure façon de réaffirmer l’africanité du Maroc”.


Il est tout aussi heureux que le Président Macky Sall et SM le Roi Mohammed VI aient décidé de porter comme un seul Homme, ce flambeau légué par leurs devanciers et de le hisser encore plus haut pour une Afrique renaissante et solidaire, a-t-il conclu.