Retraite: Hausse annuelle moyenne de 5,5% des bénéficiaires des régimes de base entre 2013-2017

Retraite

Le nombre des bénéficiaires des régimes de retraite de base a enregistré une évolution annuelle moyenne de 5,5% en cinq ans pour atteindre plus d’un million en 2017, selon l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS).

Cet effectif se compose de 69,6% de retraités principaux, 28% de conjoints et 2,4% d’orphelins, précise l’ACAPS dans son rapport annuel sur le secteur de la prévoyance sociale au titre de 2017.

La ventilation des bénéficiaires par régimes fait ressortir une prépondérance de ceux de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) qui représentent 52,3% contre 34,7% pour la Caisse marocaine de retraite – régime des pensions civiles (CMR-RPC), 12,1% pour le Régime collectif d’allocation de retraite – régime général (RCAR-RG) et 0,9% pour les Régimes spéciaux.

La population des retraités principaux est passée de 560.900 en 2013 à 722.900 en 2017, soit une augmentation annuelle moyenne de 6,6% sur la période analysée, indique l’ACAPS, notant que 51,7% de cet effectif bénéficie de pensions auprès de la CNSS contre 36,4% pour le CMR-RPC, 10,9% pour le RCAR-RG et 1,0% pour les Régimes spéciaux.

La deuxième catégorie de bénéficiaires des régimes de retraite, à savoir les veuves et les veufs qui perçoivent une pension de réversion, a atteint un total de 291.500 personnes, enregistrant ainsi une augmentation de 6,5% par rapport à 2016, relève la même source, ajoutant que les veuves représentent la quasi-totalité de cet effectif avec une part de 97,9%.


→ Lire aussi : En 2018, retraite des députés et prix des carburants rythment les débats de l’Hémicycle

Par ailleurs, le rapport fait savoir que l’âge moyen des retraités principaux des régimes de base se situe à 68,6 ans pour les hommes et 66 ans pour les femmes. Ces dernières représentent seulement 20,9% de l’ensemble des retraités de ces régimes.

L’âge moyen des retraités du CMR-RPC et du RCAR-RG reste, en effet, inférieur à celui des retraités de la CNSS en particulier pour les femmes, selon l’ACAPS qui explique ce constant par la différence des conditions réglementaires de départ à la retraite anticipée entre les régimes publics d’une part et le régime de la sécurité sociale d’autre part. Les différences des modes d’acquisition et de liquidation des droits entre les régimes de retraite (plafonnement ou non des assiettes de cotisation, niveaux de ces plafonds et mécanismes de revalorisation) induisent des disparités entre les niveaux des pensions servies par ces régimes, ajoute-t-elle, relevant que la pension mensuelle moyenne du CMR-RPC s’élève à 6.891,5 dirhams, alors qu’elle se situe à 4.999,6 dirhams au RCAR-RG et à 1.945,8 dirhams à la CNSS.

La moitié des retraités de la CNSS touchent une pension mensuelle inférieure à 1.534,5 dirhams (valeur médiane), alors que ce montant se situe à 5.234,5 dirhams au CMR-RPC et à 3.833,9 dirhams au RCAR-RG, souligne la même source, faisant remarquer que les flux des nouveaux retraités de la CNSS, du CMR-RPC et du RCAR-RG représentent 61,1%, 28,4% et 10,5%, respectivement.


Par rapport à 2016, le nombre des nouveaux retraités des régimes de base a enregistré une baisse de 21,0%, due principalement au recul qu’ont enregistré ceux du CMR-RPC de 46,8% (14.200 nouveaux retraités en 2017 contre 26.600 en 2016) suite notamment au relèvement de l’âge de retraite de 6 mois pour les sorties qui étaient prévues en 2017, ainsi qu’au changement des conditions de sortie en retraite anticipée.

L’effectif des nouveaux retraités du RCAR-RG et de la CNSS ont également enregistré des diminutions respectives de 5,3% et 1,6%. Par ailleurs, l’ACAPS note que les conjoints survivants des trois régimes à caractère général présentent des similitudes quant à leur structure par âge et par sexe, avec toutefois une certaine disparité des niveaux des pensions perçues, conséquence normale de celle observée pour les pensions de retraite principales.

La pension de réversion mensuelle moyenne au CMR-RPC et au RCAR-RG a atteint en 2017, respectivement 1.654,5 et 1.527,5 dirhams contre 849,6 dirhams à la CNSS, précise la même source, ajoutant que 88,7% des bénéficiaires d’une pension de réversion auprès de la CNSS touchent une pension mensuelle inférieure à 1.500,0 dirhams, alors qu’ils sont 67,8% et 62,2% respectivement au CMR-RPC et au RCAR-RG.