Réunion du Conseil d’administration de la RADEET

Le Conseil d’administration de la Régie autonome intercommunale de distribution d’eau et d’électricité de Tadla (RADEET) s’est réuni, jeudi, au titre de sa deuxième session ordinaire sous la présidence du Wali de la région de Béni Mellal-Khénifra, gouverneur de la province de Béni Mellal, Khatib El Hebil.

Lors de cette réunion, qui s’est déroulée en présence du gouverneur de la province de Fkih Ben Saleh et des représentants des ministères de l’Intérieur et de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration, le Conseil d’administration de la RADEET a adopté à l’unanimité le projet de budget de l’Agence au titre de l’année 2021 pour les secteurs de distribution d’eau et de l’assainissement liquide ainsi que le plan stratégique 2021-2025.

Le Conseil a adopté également plusieurs conventions de partenariat qui visent la généralisation de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement liquide au profit des familles à faibles revenus des quartiers sous-équipés, l’approvisionnement des centres émergents en eau potable, le soutien de la trésorerie de l’Agence par des fonds supplémentaires pour financer certains projets d’investissement dans les secteurs de l’eau potable et de l’assainissement liquide.

A cette occasion, le Wali de la région a souligné les efforts déployés par l’Agence pour fournir des services de qualité et dans les meilleures conditions à la population des villes et des centres relevant de son champs d’intervention au niveau des provinces de Béni Mellal et de Fkih Ben Saleh, en dépit de la conjoncture difficile en raison de la pandémie du nouveau Coronavirus.


Il a également mis l’accent sur l’importance des investissements consacrés à la distribution d’eau potable au titre de 2021 et qui ont connu une augmentation de 84% par rapport à 2020, en vue de réaliser une série de projets qui visent à rationaliser l’eau potable et préserver sa qualité.

Le volume des investissements dédiés à l’assainissement liquide au titre de l’année 2021 a également connu une augmentation de l’ordre de 86% en comparaison avec l’année 2020 pour permettre à l’Agence de poursuivre les projets qui visent à préserver l’environnement, notamment la construction des stations de traitement des eaux usées et la réhabilitation des réseaux d’assainissement liquide, a-t-il dit.

Avec MAP