ban600

Rêve chimérique

Rêve chimérique

Hakim Noury

C’est une nuit pas comme les autres. J’ai fait un très beau rêve à tel point que j’aurais aimé ne pas en sortir. Eh oui ! J’ai rêvé que j’étais devenu un chef politique pas comme les autres. Pourtant, je n’ai jamais aimé ce monde de politique, de calculs et d’intérêts. Et me voilà donc, moi réalisateur de mon état, dans la peau d’un dirigeant !

Contrairement aux autres, j’avais un vrai programme. Simple pour ne pas dire simpliste mais ô combien efficient pour tous.
Cela consistait à créer un fonds qu’on appellerait « Fonds de solidarité nationale » et que tous les Marocains alimenteraient. Comment ? Tout simplement, y mettre les pièces de monnaie dont on se déleste en les jetant au creux de la main des mendiants. Et pourquoi pas en faire un réflexe quotidien de tout citoyen capable de le faire ? Cela nous ferait bien évidemment 35 millions de dirhams par jour et un milliard 50 millions de dirhams par an. Pas mal, non ?

Imaginons le nombre d’écoles et d’hôpitaux que nous pourrions construire avec cet argent ! Imaginons le nombre d’emplois que cela créerait ! J’ai rêvé alors d’une école gratuite pour tous où les fournitures seront offertes. Les étudiants quant à eux auront des ordinateurs ou tablettes. Le wifi sera à la portée de tous, là où on va.

Dans mon rêve, il n’y avait ni gouvernement ni parlement. Tous les responsables défaillants, ayant manqué à leurs devoirs rendaient compte de leurs actes et restituaient l’argent volé.

Les milliards de dollars dans les banques étrangères ont servi à payer la dette extérieure du Maroc. Il était question de faire appel aux jeunes marocains d’entre 30 et 40 ans vivant au Canada, aux USA, en Allemagne et en Scandinavie pour former un gouvernement de technocrates. Le salaire des ministres sera de 30.000 dhs. Pas de privilèges qui appauvrissent le pays. Il fallait aussi restaurer la réciprocité en qui concerne les visas. Investir de gros budgets dans la recherche scientifique.
Feu le Roi Hassan II avait dit un jour : « rêvons ! ». Moi je dis : soyons ambitieux.

Pourquoi ne pas inventer une voiture économique marocaine qui marcherait avec un combustible propre ? Ce qui a été fait dans le sud concernant l’énergie solaire est formidable. Il en faut sur tout le territoire. Il faudra raser tous les champs de culture du cannabis.
Restituer des peines lourdes à tous les coupables de viol, de pédophilie, de corruption, de détournements de deniers publics, à tous les trafiquants de drogue et aux terroristes.
Bloquer les sites web pornographiques et au contenu violent ou terroriste.
Libérer Sebta et Melilia du colonialisme espagnol.
Et voilà ! Je me réveille de mon rêve. J’y pense encore et je me dis : finalement, tout est possible avec un bon programme.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :