Revue de presse internationale du 19 avril 2019

Revue de presse internationale du 19 avril 2019

AFP

Des "conneries absolues" : Donald Trump s'en est pris vendredi avec véhémence à certains des témoignages figurant dans le rapport, rendu public la veille, de l'enquête russe qui a empoisonné les deux premières années de son mandat. "Des allégations sont faites sur moi par certaines personnes dans le délirant rapport Mueller, lui-même écrit par 18 démocrates en colère enragés contre Trump, qui sont montées de toutes pièces et totalement fausses", a lancé M. Trump dans un tweet matinal.

Le N.1 mondial Novak Djokovic a été éliminé en quarts de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo vendredi par le Russe Daniil Medvedev (14e), vainqueur 6-3, 4-6, 6-2. En demi-finales de ce premier grand tournoi sur terre battue de la saison, Medvedev affrontera un autre Serbe, Dusan Lajovic (48e).

Reuters

Les espoirs de la Turquie d'éviter de sanctionner les sanctions américaines pour son achat d'un système de défense antiaérienne russe semblent de plus en plus liés à l'intervention de Donald Trump, mais le président n'a que peu de marge de manœuvre pour contrer les nombreux détracteurs d'Ankara à Washington.

Le Mali lutte pour le désarmement des milices ethniques soupçonnées de massacre. Peu de temps après son arrivée dans la ville malienne de Koro, dans le centre du Mali, pour arrêter un chef d'une milice ethnique soupçonnée d'avoir massacré environ 160 villageois, une camionnette de soldats de l'armée a été envahie par des habitants hostiles.

Le Monde

Les Algériens ont commencé à se rassembler à Alger pour un neuvième vendredi consécutif de manifestations, forts de leurs succès successifs et refusant la transition engagée après la démission du président Abdelaziz Bouteflika. « Le peuple veut qu’ils partent tous », « Barakat [ça suffit] ce système ! », ont scandé des centaines de manifestants réunis devant la Grande Poste, bâtiment emblématique du centre d’Alger devenu le point de ralliement de la contestation dans la capitale.

Le Cachemire indien boude les élections législatives. L’abstention traduit la défiance de la population envers le pouvoir central dans une région autonomiste où les tensions restent fortes. Le scrutin organisé jeudi 18 avril à Srinagar, capitale du Cachemire indien, avait des allures de jour de deuil. Magasins fermés, rues désertes… Seuls les bureaux de vote étaient ouverts, facilement repérables aux petits groupes de soldats postés devant.

Le Figaro

Emmanuel Macron recevra mardi le premier ministre japonais, Shinzo Abe, à l'Elysée pour un entretien suivi d'un déjeuner, a annoncé vendredi la présidence française. Les deux dirigeants feront une déclaration avant leur entretien prévu à 11h45, précise l'Elysée.

De vastes régions du Yémen en guerre risquent d'être confrontées à une résurgence de l'épidémie de choléra, le nombre de cas suspects ayant fortement augmenté cette année et les ONG peinant à accéder à environ 40.000 d'entre eux, a alerté Oxfam. «Le peuple du Yémen a déjà enduré la pire épidémie de l'histoire», a affirmé Muhsin Siddiquey, le directeur de l'ONG Oxfam au Yémen, dans un communiqué.

France24

Le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga et l’ensemble de son gouvernement ont démissionné, jeudi, quelques heures avant l’examen d’une motion de censure déposée par des députés de l’opposition et de la majorité. En poste depuis 16 mois, le Premier ministre malien faisait face à une fronde parlementaire motivée par la dégradation du climat sécuritaire, marqué notamment par le massacre de 160 villageois peuls en mars dernier, ainsi que les manifestations de masse contre la "mauvaise gestion du pays" du 5 avril.

La France a réaffirmé jeudi son soutien au Gouvernement d'union nationale (GNA) libyen après l'annonce par Tripoli de la suspension de la coopération sécuritaire avec Paris pour protester contre son soutien présumé au maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'est libyen. "La France soutient le gouvernement légitime du Premier ministre Fayez al-Sarraj et la médiation de l'ONU pour une solution politique inclusive en Libye", a affirmé une source à l'Élysée.

BBC

Une assignation à comparaître demandant la publication de l'intégralité du rapport sur l'ingérence russe lors des élections de 2016 a été publiée. La version actuelle "affirme que la plus grande partie du Congrès reste dans le noir". Le démocrate Jerry Nadler, président du comité judiciaire de la Chambre, a fait valoir qu'il avait droit à une version non validée. Les démocrates ont promis de poursuivre Donald Trump après la publication du rapport jeudi. Mais l'équipe juridique de M. Trump affirme que cela exonère complètement le président.

Au moins 13 personnes sont mortes et beaucoup ont été blessées quand un mur s'est effondré en Afrique du Sud au début d'un service de Pâques dans une église pentecôtiste. Les services d'urgence ont déclaré que 29 personnes ont été transportées à l'hôpital après l'effondrement de la province côtière du KwaZulu-Natal. Les responsables locaux ont imputé la tragédie aux fortes pluies dans la région d’eMpangeni jeudi soir.

The Guardian

Greta Thunberg, âgée de 16 ans et militante pour une action contre le changement climatique, a déclaré qu'elle espérait se joindre à la manifestation contre la rébellion ‘’Extinction’’ lors de sa visite à Londres la semaine prochaine. La militante suédoise se rendra également au Parlement britannique, où elle s’adressera à des dizaines de députés, dont la députée écologiste Caroline Lucas, le chef du parti travailliste Jeremy Corbyn et le secrétaire à l’Environnement Michael Gove.

Les manifestants anti-gouvernementaux se verront interdire de manifester près de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée par les incendies, samedi, car le chef de la police a averti que tout projet de marche sur les rives de la Seine près du site était une «pure provocation». Le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner, a averti que des émeutiers seraient dans les rues de plusieurs grandes villes de France samedi mais "particulièrement à Paris".

The Wall Street Journal

L'opposition étouffée égyptienne exhorte les électeurs à rejeter les changements constitutionnels qui permettraient au président Abdel Fattah Al Sisi de rester au pouvoir jusqu'en 2030, renforçant ainsi son contrôle sur le pays huit ans après la fin du soulèvement populaire qui a duré trois décennies. Vendredi, les Égyptiens à l'étranger ont commencé à voter pour un ensemble d'amendements comprenant une prolongation du mandat du président et un élargissement de son pouvoir sur le pouvoir judiciaire. Ceux qui vivent dans le pays commenceront à voter le lendemain.

Les armées rwandaise et ougandaise sont massées à flanc de colline, le long de la frontière, sur une distance de 100 miles, dans une impasse tendue entre deux des principaux alliés de la sécurité régionale de l'Occident qui menace de freiner l'intégration économique de l'Afrique de l'Est. Depuis février, des colonnes de chars et de troupes rwandaises équipées de fusils et de lunettes de vision nocturne de fabrication israélienne ont fait face à des centaines de policiers et de militaires ougandais récemment déployés, qui ont érigé des tentes de camouflage près de la frontière.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :