AccueilA LA UNERevue de presse nationale du 26 avril 2019
pile de journaux

Revue de presse nationale du 26 avril 2019

2M

La production de roses fraîches au Maroc a connu une nette amélioration, en passant d’une moyenne de 2.500 T/an avant le lancement du Plan Maroc Vert (2003-2007) à 3.350 T/an entre 2015 et 2018. Porté par le PMV, le secteur a connu une amélioration du rendement de plus de 30% des 880 hectares plantés.

Le procès des 24 mis en cause soupçonnés d’implication dans le double meurtre d’Imlil s’ouvre le 2 mai. Ils comparaitront pour “apologie du terrorisme”, “atteinte à la vie de personnes avec préméditation” et “constitution de bande terroriste”.  La famille de l’une des victimes assistera au procès, nous confirme l’ambassadeur du Maroc en Norvège, Lamia Radi.

Le Matin

Le Monde a célébré, hier, la Journée mondiale de la lutte contre le paludisme 2019. À cette occasion l’Organisation mondiale de la Santé, le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme, la Commission de l’Union africaine et à d’autres organisations partenaires ont uni leur effort pour contrecarrer ce fléau en constante augmentation et promouvoir « Zéro Palu ! Je m’engage ».

Le développement par le Maroc d’une stratégie nationale d’inclusion financière témoigne de la ferme détermination des autorités publiques et des acteurs du secteur financier à poursuivre leurs efforts pour relever le défi de l’inclusion financière des différents segments de la population, souligne, jeudi, Bank Al-Maghrib, dans une fiche d’information concernant l’inclusion financière des femmes.

L’Economiste

Le Conseil de gouvernement a approuvé le projet de loi n° 46.18 modifiant et complétant la loi n° 86.12 sur le partenariat public-privé. Présenté par le ministre de l’Économie et des Finances, le texte, adopté après avoir pris en considération les observations émises lors du Conseil, vise à résoudre la lenteur de l’activation des partenariats entre les secteurs public et privé à même de fournir des services et des infrastructures administratives, sociales et économiques.

Emmanuel Faber, patron du groupe Danone, a décidé de ne plus bénéficier du régime de retraite prévu pour les cadres du groupe mais de celui institué au bénéfice des salariés de Danone. Sur France Inter, le PDG de Danone a également annoncé qu’il renonce à l’indemnité de non-concurrence, en cas de départ. Ainsi, il ne touchera pas sa « retraite chapeau », soit 1,2 million d’euros par an et un total de 28 millions d’euros, d’après France Inter.

H24Info

Le gouvernement, trois centrales syndicales et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) ont signé, jeudi soir à Rabat, le nouvel accord social qui vise essentiellement à améliorer le pouvoir d’achat des fonctionnaires et des employés du secteur privé.

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a indiqué que les détenus dans le cadre des événements d’Al Hoceima observant une grève de la faim dans les prisons locales Tanger 2 et Ras El Ma de Fès, ont présenté aux administrations des deux prisons des préavis annonçant la fin de leur grève.

HuffPost Maghreb

Alors que le 22 avril dernier, une délégation marocaine s’est rendue à Madrid pour enclencher le dispositif de rapatriement de 23 mineurs isolés au Maroc, le parti espagnol Podemos dépose un recours pour y mettre un terme. La candidate de “Podemos unifié” à la présidence de la Communauté de Madrid, Isabel Serra, et Dina Bousselham, responsable du volet migration du parti espagnol, ont ainsi déposé un recours auprès du “Défenseur du peuple” pour bloquer l’expulsion de ces 23 mineurs marocains, rapporte Europa Press.

Dix semaines plus tard, la détermination des Algériens est toujours intacte.  Aujourd’hui, vendredi 26 avril 2019, ils sortiront, une fois de plus, pour réitérer leurs revendications, exiger le départ des symboles du pouvoir en place, à commencer par Abdelkader Bensalah, Chef de l’Etat par intérim et Nourreddine Bedoui, Premier ministre. Les Algériens réagiront par la même occasion aux multiples discours de Gaid Salah, aux poursuites lancées par la justice contre des hommes d’affaires et aux limogeages de plusieurs responsables.

Yabiladi

La police marocaine a de nouveau eu recours à des canons à eau pour disperser une manifestation rassemblant plusieurs milliers de jeunes enseignants à Rabat, jeudi 25 avril, selon des témoins, indique l’agence Reuters. Environ 65 manifestants ont été blessés, a déclaré Abdelwahab Ghallat, l’un des organisateurs. «Un enseignant a été grièvement blessé», a-t-il précisé.

Finalement, seuls les chefs de l’Union Marocaine du Travail (UMT), de l’Union Générale des Travailleurs au Maroc (UGTM proche de l’Istiqlal), de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM proche du PJD), du gouvernement et de la CGEM ont signé le nouvel accord social du 25 avril. La Confédération Démocratique du Travail (CDT) a boycotté la cérémonie pour protester contre le refus de Saâd-Eddine El Othmani de répondre à ses demandes, indique la centrale de Abdelkader Zaïr dans un communiqué publié hier soir.

TelQuel

La Société d’aménagement de Tanger Tech (SATT) et la China Communications Construction Company (CCCC) ont signé jeudi à Pékin un mémorandum d’entente sur la “relance” de l’aménagement et du développement de la Cité Mohammed VI Tanger Tech.

Il y a quelques jours, Benjamin Netanyahu a remporté, de nouveau, les élections législatives en Israël. Ni les procureurs qui le talonnent pour soupçon de corruption, ni l’usure du pouvoir n’ont entamé sa capacité à rebondir. L’usure du pouvoir, oui, parce que Benjamin Netanyahu est en passe de battre le record de longévité politique dans l’Etat hébreu.

La Nouvelle Tribune

Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au Centre monétique interbancaire (CMI) ont réalisé 2,3 millions d’opérations de paiement en ligne via cartes bancaires, marocaines et étrangères, pour un montant global de 1,1 milliard de dirhams (MMDH) durant le 1er trimestre 2019. Ces sites ont enregistré une progression de 18,7% en nombre d’opérations et de 41,1% en montant, fait savoir le CMI dans son rapport sur l’activité monétique marocaine, publié sur son site web.

La Samir, unique raffinerie du Maroc, n’est plus ! En effet, elle a été mise en liquidation en 2016, mais, pourtant chaque semaine, la Bourse des Valeurs de Casablanca publie la reconduction de la suspension de sa cotation, intervenue la première fois le 6 août 2015. Et l’on peut légitimement se demander pourquoi cette reconduction même si une telle interrogation n’a, de fait, aucune réponse concrète.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :