Roche développe un test pour différencier le Covid-19 de la grippe

Roche

Le géant suisse des médicaments et outils de diagnostic, Roche, a décroché aux Etats-Unis un feu vert d’urgence pour le dépistage et la différenciation des infections au Sars-Cov-2 et au virus de l’influenza de type A et/ou B, à partir d’un frotti nasal ou nasopharyngé unique.

Appelé cobas SARS-CoV-2 & Influenza A/B, ce test de diagnostic a été approuvé par l’agence américaine des médicaments, la Food and Drug Administration (FDA) dans le cadre d’une procédure d’autorisation d’urgence, a indiqué Roche dans un communiqué diffusé vendredi.

“A l’approche de la saison de la grippe, la disponibilité de ce test revêt une importance particulière du fait de la difficulté de différencier les symptômes des infections au Sars-Cov-2 et au virus de l’influenza”, se félicite Thomas Schinecker, patron de Roche Diagnostics, cité dans le communiqué.

«Maintenant, avec un seul test, les professionnels de la santé peuvent en toute confiance fournir le bon diagnostic et traitement le plus efficace pour leur patient», a-t-il ajouté.

Ce test réalisé sur la base d’échantillons par prélèvement nasal ou nasopharyngée est destiné à être utilisé sur ses machines Cobas 6800 et 8800, largement diffusées dans les hôpitaux et capables de traiter des gros volumes.


Pour ce test, elles peuvent fournir jusqu’à 96 résultats en environ 3 heures, a quantifié Roche. Numéro un mondial de l’oncologie, le groupe suisse s’appuie également sur une importante division spécialisée dans les diagnostics médicaux.