Roumanie: référendum sur l’interdiction du mariage homosexuel

Roumanie: référendum sur l'interdiction du mariage homosexuel

Les Roumains se prononcent samedi et dimanche par référendum sur la nécessité de modifier la définition du mariage dans la Constitution de leur pays, afin que celle-ci précise que le mariage doit lier un homme et une femme, et non plus des “époux” comme c’est le cas actuellement.

Très conservateur, le pays d’Europe de l’Est n’autorise ni le mariage ni un pacte civil entre personnes de même sexe. La Roumanie ne reconnaît pas non plus les mariages de couples homosexuels réalisés à l’étranger.

Cependant une organisation civile appelée “Coalition pour la famille” a proposé de restreindre la définition constitutionnelle du mariage, estimant que la définition actuelle, sans aucune distinction de sexe (“union entre époux”), laissait la possibilité aux coupes homosexuels d’obtenir à l’avenir le droit de se marier.

Pour être validé, le référendum nécessite un taux de participation d’au moins 30%, ou plus de 5 millions de votants.

→Lire aussi: Roumanie : nouvelles manifestations contre le gouvernement


Des dizaines de groupes de défense des droits de l’homme, qui appellent au boycott du scrutin, estiment qu’une modification du texte encouragerait l’Etat à éradiquer encore davantage les droits des minorités et ferait basculer le pays vers l’autoritarisme.

Ce référendum est soutenu par l’Eglise orthodoxe et d’autres religions. Tous les partis politiques représentés au Parlement, hormis un, approuvent le vote.

Une campagne d’affichage publicitaire a invité à voter “oui” pour éviter le risque que les couples homosexuels adoptent ou enlèvent des enfants.

La Roumanie a dépénalisé l’homosexualité en 2001, des décennies après que ses voisins européens l’ont fait.


Reuters