A LA UNEAutomobile

Royaume Uni : Honda annonce la fermeture de son usine de Swindon en 2021, 3.500 emplois en péril

Le constructeur automobile japonais Honda a annoncé, mardi, la fermeture de son usine de Swindon (sud ouest d’Angleterre) en 2021, entraînant ainsi la perte d’environ 3.500 emplois.

L’annonce de Honda vient confirmer l’information divulguée lundi soir par le député conservateur de la région de Swindon, Justin Tomlison concernant la fermeture de l’usine. Une décision qui, selon lui, ne serait pas liée au Brexit, mais plutôt justifiée par le contexte mondial du secteur de l’automobile.

“Compte tenu des changements sans précédent qui affectent notre secteur, il est essentiel que nous accélérions notre stratégie d’électrification des véhicules et que nous restructurions nos activités mondiales. Cette décision n’a pas été prise à la légère et nous regrettons profondément le trouble ainsi créé”, a indiqué le patron de Honda en Europe, Katsushi Inoue.

Le groupe nippon, qui entend regrouper sa production au Japon en 2021, ne compte pas toutefois fermer son siège européen basé en Grande-Bretagne.

L’annonce de Honda est une “décision commerciale fondée sur des changements sans précédent sur le marché mondial”, a commenté le ministre britannique des Entreprises Greg, estimant que cette nouvelle est “dévastatrice pour Swindon et le Royaume-Uni”.

→ Lire aussi : Industrie automobile: Ford s’apprête à supprimer des milliers d’emplois en Europe

L’industrie automobile connaît une transition rapide vers les nouvelles technologies, a expliqué M. Greg, faisant savoir que “le Royaume-Uni est l’un des leaders dans le développement de ces technologies et qu’il est donc profondément décevant que cette décision soit prise en ce moment”.

Cette nouvelle porte un coup particulièrement dur aux milliers d’employés qualifiés qui travaillent dans l’usine, à leurs familles et à toute la chaîne d’approvisionnement.

“Je réunirai un groupe de travail à Swindon avec des députés locaux, des dirigeants municipaux et d’entreprises ainsi que des représentants syndicaux pour veiller à ce que les compétences et l’expertise de la main-d’œuvre soient préservées, et que ces employés de grande valeur accèdent à un nouvel emploi qualifié”, a assuré le ministre britannique des Entreprises.

Bien que Honda ne soit pas directement bénéficiaire de subventions étatiques contrairement à son rival japonais Nissan et d’autres constructeurs automobiles étrangers, cette annonce affectera également les récents investissements du gouvernement britannique dans la technologie des batteries.

Étendu sur un ancien terrain d’atterrissage couvrant 150 ha au nord-est de Swindon, le site britannique de Honda a été acheté en 1985 pour inspecter les véhicules avant leur livraison. En 1989, ses activités se sont étendues à la production de moteurs, avant de commencer la production de son modèle “Honda Accord” trois ans plus tard.

Depuis lors, le site produit les Jazz, CR-V, Civic et Type R. La construction de la deuxième usine du groupe à Swindon en 2001 a porté sa capacité de production à 250 000 unités par an.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page