Sahara : Guterres décide d’augmenter le budget de la MINURSO

Sahara : Guterres décide d’augmenter le budget de la MINURSO

Par Saâd Bouzrou et Khadija Skalli

Le Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres décide d’augmenter à 56 369 400 dollars le budget de fonctionnement de la MINURSO pour l’exercice allant du 1 er juillet 2019 au 30 juin 2020. Soit une hausse de 7,6% par rapport à l’année 2018/2019.

Le Secrétaire général de l'ONU a présenté récemment son rapport sur le budget de fonctionnement de la MINURSO pour l’exercice allant du 1 er juillet 2019 au 30 juin 2020.

Dans ce document de 50 pages, publié sur le site web de l’organisation onusienne, Antonio Guterres propose d’augmenter le budget à 56 369 400 dollars, soit une hausse de 7,6% par rapport à l’année 2018/2019. Sans compter les contributions volontaires en nature budgétisées, d’une valeur de 519 000 dollars.

Ce montant couvre « le déploiement de 218 observateurs militaires, 27 membres des contingents, 12 policiers des Nations Unies, 82 fonctionnaires recrutés sur le plan international, 163 fonctionnaires recrutés sur le plan national, 18 volontaires des Nations Unies et 10 membres du personnel fourni par des gouvernements », précise le rapport.

Cette augmentation du budget permettra de renforcer les moyens de la mission onusienne au Sahara pour faire face aux défis de sécurité dans la région.

La priorité du prochain mandat de la MINURSO sera accordée  aux inspections des postes de commandement des unités des forces armées, aux patrouilles terrestres et aériennes de surveillance du respect de l’accord de cessez-le feu. La Mission assurera également le suivi des opérations de destruction des mines et des munitions non explosées à l’ouest du mur de sable. Elle aura aussi pour mission le marquage des zones dangereuses découvertes au cours de patrouilles régulières.

Ainsi, il est prévu que les patrouilles aériennes effectueront 1 596 heures de vols à partir de 9 bases d’opérations en vue de « l’inspection des centres de commandement et des sous-unités des forces militaires ».  Pour cela, trois hélicoptères seront mobilisés, chacun effectuera 44,33 heures de vol par mois.

Opérations anti-mines

Dans son rapport, Guterres précise que la Mission continuera, par l’intermédiaire du Service de la lutte anti-mines, d’effectuer des levés dans les zones contaminées par des mines et des restes explosifs de guerre à l’est du mur de sable. Ainsi, la mission onusienne au Sahara envisage de nettoyer en profondeur 3 millions de mètres carrés de terrains.

De son côté, l’Armée royale marocaine continuera de se charger des activités de déminage à l’ouest du mur de sable.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :