Salé: Arrestation de 4.640 individus soupçonnés d’actes criminels entre le 04 février et le 04 juillet

Salé: Arrestation de 4.640 individus soupçonnés d'actes criminels entre le 04 février et le 04 juillet

Les opérations policières menées par les différents services de la sûreté à Salé, en collaboration avec les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire, durant la période allant du 04 février au 04 juillet courant, ont permis l’arrestation de 4.640 personnes pour leur implication présumée dans des actes criminels.

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué vendredi dans un communiqué que parmi ces personnes, 2.519 ont été arrêtées en flagrant délit et 2.121 autres étaient recherchées pour différents crimes et délits.

Ces opérations, consacrées à la lutte contre les différents types de crimes, en particulier ceux portant atteinte à la sécurité, ont concerné l’ensemble des zones de Salé ville, du commissariat Laayayda et de Sala Al Jadida, a fait savoir la DGSN.

Un total de 231 individus ont été arrêtés pour des crimes contre les personnes, 842 contre les biens et propriétés, 432 pour des infractions financières et économiques et 2.248 dans des affaires de drogues, de possession illicite d’arme blanche et de trafic de contrebande et de marchandises illégales, a relevé la même source.

Les différentes interventions de la sûreté ont permis de saisir 386 objets tranchants et contondants, ainsi que des couteaux considérés comme armes blanches, 03 bouteilles de gaz lacrymogène, 61 véhicules utilisés ou provenant d’une opération criminelle, outre 63 kg de haschich et 10.742 comprimés de drogue de différents types.

Ces mesures répressives en matière de lutte contre la criminalité ont été accompagnées par l’adoption d’autres mécanismes de prévention qui portent principalement sur l’intensification du travail des unités mobiles de police de secours et le renforcement des interventions préventives des différentes unités de sécurité, y compris le Groupe de recherches et d’intervention (GRI), en vue de prévenir contre les différentes actes criminels menaçant la sécurité et la sûreté du citoyen.