ban600
credit agricol

Salon du cheval: la Sorba du moqadem Al-Bachir remporte le GP de SM le Roi Mohammed VI de Tbourida

Salon du cheval: la Sorba du moqadem Al-Bachir remporte le GP de SM le Roi Mohammed VI de Tbourida

La Sobra (troupe) du moqadem Maher Al-Bachir a remporté, samedi, la troisième édition du Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI de Tbourida, disputée dans le cadre du Salon du cheval d'El Jadida.

La Sorba du moqadem Al-Bachir, issue de la région de Casablanca-Settat, a recueilli un total de 390,80 points, au terme de 5 journées de compétitions, durant lesquelles les juges donnent des notes en trois passages pour la "hadda" (présentation) et la "tbourida" (salve).

La deuxième place est revenue à la Sorba du moqadem Taoufik Naciri, également de Casablanca-Settat, qui a récolté 386,45 points, suivie de la troupe de Mohamed Zouaoui de Béni Mellal-Khénifra (377,87 pts).

Après sa victoire, le moqadem Maher Al-Bachir, qui était donné grand favori, a reconnu que la compétition était rude, surtout de la part de ses deux poursuivants au classement final, saluant la synchronisation entre les membres de sa troupe et la bonne préparation des chevaux, deux facteurs déterminants dans le sacre final.

Les trophées ont été remis aux vainqueurs par le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, en présence du gouverneur de la province d’El Jadida, Mohamed El Guerrouj, et du commissaire du Salon, Habib Marzak.

→Lire aussi: El Jadida: le président de l’Organisation arabe du pur-sang arabe loue les progrès accomplis par le Salon du Cheval

Tout au long des cinq épreuves du Grand Prix, une note est attribuée à la présentation de chaque Sorba, en fonction de l’état des chevaux, leur race (barbe ou arabe-barbe), la qualité de l’habillement traditionnel, la qualité du harnachement traditionnel et l’uniformité des selles et l’évolution (alignement des cavaliers, maniement des fusils et des filets, animation du groupe).

Pour les trois passages de la tbourida proprement dite, les juges tiennent compte du départ (respect du temps, alignement obligatoire,…), de l’exhibition (course alignée au galop, maniabilité des fusils et enchainements) et du tir synchronisé en course au galop (talqa).

Le Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI de Tbourida est devenu une étape majeure pour les meilleurs cavaliers du pays, qui font une belle promotion des races équines marocaines.

Pour la troisième édition, Casablanca-Settat était en tête des régions représentées avec 4 Sorbas, suivie de Béni Mellal-Khénifra (2), tandis que les dix troupes restantes défendent les couleurs de chacune des autres régions du Royaume.

Dans le cadre de l’encouragement des jeunes générations à faire perpétuer la tradition, une Sorba composée de cavaliers de moins de 17 ans a foulé la "harka" (arène) dans un numéro d’exhibition. Les jeunes cavaliers venus de Marrakech-Safi n’ont pas démérité, donnant des gages pour l’avenir de l’art de la Tbourida.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :