SANG NEUF, NOCES D’UN JOUR

Françoise Benomar, Écrans blancs

K. le poète maître chanteur de l’instant, A. celle qui défie l’art, se rencontrent diligemment, absence, trous temporels, se voient, se tournent le dos, se retrouvent en forme de loves tuant le temps à grand feu, les heures filent à vive allure, les réveils s’écoulent entre sang neuf, sang meurtri, sang meurtrier, amours qui se congratulent, s’enlacent, cheminement dans la vision de champs photographiques chassant à grands coups de pieds ce qui fait ombrage à leurs courses effrénées, entre Japon et Maroc flamboyant, chaotique, les choses s’effritent avec l’assurance de l’or qui se transforme dans une fin du monde fabuliste, roi et reine se perdent pour des temps illustres aux confins de l’âme absurde …
Françoise Benomar, écrivaine, historienne de l’art, critique de cinéma, photographe, universitaire, a écrit dans de nombreuses revues d’art et de cinéma. Elle expose dans des galeries d’art au Maroc. Elle a également enseigné durant quinze années l’histoire de l’art, la photographie, le cinéma et la psychanalyse