A LA UNECoronavirus

Sanofi va investir plus de 2 Mds d’euros dans la technologie ARNm d’ici 2025

Le géant biopharmaceutique français Sanofi a annoncé, mardi, qu’il allait investir 400 millions d’euros par an, d’ici 2025 au moins, dans la recherche sur de nouveaux vaccins à ARN messager, technologie innovante à l’origine des premiers vaccins contre le Covid-19.

Ces fonds seront ainsi investis notamment dans des Centres d’excellence dédiés aux vaccins à ARNm, indique le groupe dans un communiqué, faisant état d’au moins six candidats cliniques attendus d’ici 2025.

Un centre, premier du genre, sera mis en place avec pour mission “d’intensifier le développement et la mise à disposition d’une nouvelle génération de vaccins”, note-t-on, ajoutant que la nouvelle structure rassemblera environ 400 collaborateurs spécialisés et intégrera toutes les capacités nécessaires au développement et à la production de vaccins à ARNm, avec des équipes dédiées R&D, digitales et CMC (chimie, fabrication et contrôle), déployées sur les sites de Cambridge (Massachussetts, États-Unis) et de Marcy-L’Étoile, près de Lyon. La mise en place de ce centre d’excellence permettra “d’intensifier les activités relatives au portefeuille de vaccins à ARNm développé dans le cadre de la collaboration nouée avec Translate Bio en 2018 et élargie en 2020“, relève-t-on.

→ Lire aussi : Sanofi lance des essais cliniques pour un vaccin antigrippal à ARN messager

Afin d’atteindre cet objectif, Sanofi compte mettre rapidement sur pied une plateforme ARNm compétitive et à collaborer avec ses partenaires et toutes les parties prenantes compétentes, qu’elles soient internes ou externes.

Le Centre d’excellence sur les vaccins à ARNm de Sanofi a pour ambition d’être l’un des premiers à écrire ce nouveau chapitre de l’innovation en vaccinologie“, a déclaré Jean-François Toussaint, Responsable Monde, Recherche et Développement de Sanofi Pasteur.

Ce nouvel investissement massif nous positionne résolument dans la course au développement d’une nouvelle génération de vaccins pour des maladies sur lesquelles les technologies de l’ARNm peuvent faire la différence“, a précisé de son côté Thomas Triomphe, vice-président exécutif et responsable Monde de Sanofi Pasteur.

Sanofi avait annoncé, la semaine dernière, le lancement de premiers essais cliniques pour un projet de vaccin antigrippal à partir de l’ARN messager.

L’essai permettra d’évaluer le potentiel d’une nouvelle génération de vaccins contre la grippe combinant technologie de l’ARNm et savoir-faire en matière de développement de vaccins antigrippaux, avait indiqué le laboratoire.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page