A LA UNECoronavirus

Sanofi va investir plus de 2 Mds d’euros dans la technologie ARNm d’ici 2025

Le géant biopharmaceutique français Sanofi a annoncé, mardi, qu’il allait investir 400 millions d’euros par an, d’ici 2025 au moins, dans la recherche sur de nouveaux vaccins à ARN messager, technologie innovante à l’origine des premiers vaccins contre le Covid-19.

Ces fonds seront ainsi investis notamment dans des Centres d’excellence dédiés aux vaccins à ARNm, indique le groupe dans un communiqué, faisant état d’au moins six candidats cliniques attendus d’ici 2025.

Un centre, premier du genre, sera mis en place avec pour mission « d’intensifier le développement et la mise à disposition d’une nouvelle génération de vaccins », note-t-on, ajoutant que la nouvelle structure rassemblera environ 400 collaborateurs spécialisés et intégrera toutes les capacités nécessaires au développement et à la production de vaccins à ARNm, avec des équipes dédiées R&D, digitales et CMC (chimie, fabrication et contrôle), déployées sur les sites de Cambridge (Massachussetts, États-Unis) et de Marcy-L’Étoile, près de Lyon. La mise en place de ce centre d’excellence permettra « d’intensifier les activités relatives au portefeuille de vaccins à ARNm développé dans le cadre de la collaboration nouée avec Translate Bio en 2018 et élargie en 2020« , relève-t-on.

→ Lire aussi : Sanofi lance des essais cliniques pour un vaccin antigrippal à ARN messager

Afin d’atteindre cet objectif, Sanofi compte mettre rapidement sur pied une plateforme ARNm compétitive et à collaborer avec ses partenaires et toutes les parties prenantes compétentes, qu’elles soient internes ou externes.

« Le Centre d’excellence sur les vaccins à ARNm de Sanofi a pour ambition d’être l’un des premiers à écrire ce nouveau chapitre de l’innovation en vaccinologie« , a déclaré Jean-François Toussaint, Responsable Monde, Recherche et Développement de Sanofi Pasteur.

« Ce nouvel investissement massif nous positionne résolument dans la course au développement d’une nouvelle génération de vaccins pour des maladies sur lesquelles les technologies de l’ARNm peuvent faire la différence« , a précisé de son côté Thomas Triomphe, vice-président exécutif et responsable Monde de Sanofi Pasteur.

Sanofi avait annoncé, la semaine dernière, le lancement de premiers essais cliniques pour un projet de vaccin antigrippal à partir de l’ARN messager.

L’essai permettra d’évaluer le potentiel d’une nouvelle génération de vaccins contre la grippe combinant technologie de l’ARNm et savoir-faire en matière de développement de vaccins antigrippaux, avait indiqué le laboratoire.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page