Scandinaves assassinées à Imlil: le procès en appel ajourné

Scandinaves assassinées à Imlil: le procès en appel ajourné

Le procès en appel de 24 hommes condamnés après la décapitation de deux touristes scandinaves au nom du groupe Etat islamique (EI), a brièvement repris mercredi à Salé, avant d'être ajourné au 18 septembre.

La partie civile a réitéré sa demande de convoquer un prédicateur salafiste, le cheikh Mohamed al-Maghraoui, pour son rôle présumé dans la radicalisation de certains accusés ayant suivi des enseignements dans ses écoles coraniques.

Parlant au nom des parents des victimes, les avocats Khalid el Fataoui et Houssine Raji ont également demandé la convocation de l'ex-ministre de la Justice Mustapha Ramid, actuellement en charge des droits humains, qui avait visité en 2012 une de ses écoles et "s'était adressé à ses étudiants dont certains des accusés", selon Me el Fataoui.

Le président du tribunal antiterroriste de Salé n'a pas statué sur cette requête, rejetée en première instance.

Avec AFP

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :