ban600
credit agricol

Secteur minier: Rebbah vend l’expérience et les opportunités marocaines en Chine

Secteur minier: Rebbah vend l’expérience et les opportunités marocaines en Chine

Le ministre de l'Energie, des mines et du développement durable, Aziz Rebbah, a mis en avant, jeudi à Tianjin (nord-est de la Chine), l'expérience marocaine dans le secteur minier et les opportunités offertes aux investisseurs dans le Royaume.

"Le Maroc possède d'importantes réserves de phosphates et dispose d’une industrie phosphatière développée lui conférant les rangs de premier exportateur et de troisième producteur au niveau mondial", a souligné Rebbah dans une allocution prononcée lors d’une réunion ministérielle de la conférence et exposition "China Mining 2018", qui se tient du 18 au 20 octobre à Tianjin.

Le Royaume occupe également une place de choix au niveau mondial et africain pour un certain nombre de minerais tels que le zinc, le plomb, le cuivre, l’argent, la barytine, la fluorine, le cobalt, en plus des roches et minéraux industriels, a-t-il ajouté.

Selon le ministre, l’importance de ce secteur se traduit par sa contribution au PIB à hauteur de 10%, sa part dans les exportations nationales de plus de 20 % et ses retombées bénéfiques sur le développement régional et rural.

Dans ce cadre, Rebbah a rappelé qu’en 2017, la production minière nationale a totalisé 35,11 millions de tonnes, un volume largement dominé par les phosphates qui constituent plus de 90%, alors que le chiffre d’affaires a atteint 56,5 milliards de dirhams et les emplois se sont élevés à 41.000.

Pour ce qui est des mines, le secteur minier a toujours constitué une composante essentielle de l’économie nationale, grâce à l’existence d’un contexte géologique favorable particulièrement réputée pour sa richesse en substances minérales qui a permis de développer l'activité minière dans de nombreuses régions du Royaume, a-t-il expliqué.

Faisant savoir que l’espace géologique du Maroc est "l’un des lieux privilégié pour les chercheurs en paléontologie, minéralogie, stratigraphie et autres disciplines des sciences de la Terre", le ministre a affirmé que cette géologie diversifiée du Maroc a permis le développement d'une grande variété de substances minérales, ce qui a encouragé le développement d'une activité minière dans toutes les régions du Royaume.

→ Lire aussi : Energie minière marocaine : les Etats-unis en renfort

Rebbah, qui a indiqué que le Maroc dispose actuellement d’une stratégie de développement du secteur minier national aussi bien pour le secteur des phosphates que le secteur hors phosphates, a relevé que le sous-sol du pays recèle les plus grandes réserves mondiales des phosphates (73% des réserves mondiales), ce qui fait du Maroc le 1er exportateur de ce minerai et ses dérivés (160 clients à travers les 5 continents).

"Dans un contexte international en pleine mutation, le Maroc entame une phase de déploiement accélérée de sa stratégie ambitieuse dotée d'une enveloppe d’investissement de 200 milliards de dirhams à l’horizon 2027", a-t-il relevé.

Dans ce contexte, le ministre a rappelé que le groupe OCP mène, depuis 2009, une stratégie commerciale visant la régulation de l’offre et de la demande et la maîtrise des prix des phosphates et dérivés dans l’objectif de porter la part du marché du Maroc à 40% pour tous les produits (phosphate brut, acide phosphorique et engrais) en renforçant la position du Maroc au niveau du continent africain qui recèle un fort potentiel inexploité.

Ce repositionnement, a-t-il noté, est confirmé par la hausse importante des exportations marocaines des engrais qui sont passées de 50.000 tonnes en 2006 à 2.5 millions de tonnes en 2017 et ceci dans l’objectif d’accompagner la révolution verte de l’Afrique avec des produits adaptés aux sols et aux cultures locales africaines.

Rebbah a, par ailleurs, affirmé que les diverses stratégies déjà lancées, sous les Hautes Orientations éclairées de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ont jeté les bases d’une croissance saine et sereine et ce grâce à la création d’un environnement industriel et social fertile, ajoutant que les plans Emergence (Industrie), Halieutis (Pêche), Maroc Vert (Agriculture), Energies renouvelables, Rawaj (Commerce et distribution), ainsi que tous les programmes inscrits dans la Vision 2020 ont déjà concrètement porté leurs fruits.

Les accélérations des réformes institutionnelles profondes mises en œuvre et la stabilité politique dont jouit notre Royaume, ont permis à notre pays de réaliser d’importantes avancées dans plusieurs secteurs et d’attirer de plus en plus des investissements directs étrangers, qui ont atteint 23,7 milliards de dirhams en 2017 avec une croissance de 12%, a-t-il conclu.

Cet événement qui est à sa vingtième édition cette année, se considère comme la plus grande plate-forme mondiale de coopération internationale dans le domaine des mines. Il couvre un large éventail de domaines, notamment la prospection minière, le commerce et la commercialisation des produits miniers, les politiques d’investissement dans le secteur minier, ainsi que le développement de la logistique et des technologies du secteur minier.

Plus de 400 exposants et 10.000 délégations et visiteurs à travers le monde participent à cette conférence mondiale organisée sous le thématique "Un nouveau modèle d’ouverture et un nouveau statut de coopération".

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :