Le secteur privé assume un rôle important dans le maintien d’un système national d’intégrité

Le secteur privé assume un rôle important dans le maintien d’un système national d’intégrité, a indiqué, vendredi à Casablanca, Ali Sadki de Transparency Maroc.

S’exprimant lors d’une rencontre initiée à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la corruption, célébrée le 09 décembre de chaque année, M. Sadki a ajouté que l’implication croissante du secteur privé dans la production des biens et des services essentiels lui confère une plus grande responsabilité dans la lutte contre ce phénomène. M. Sadki a également indiqué lors de cette rencontre, organisée par l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), Transparency Maroc et Acte international, que la pratique de corruption pervertit l’environnement économique dans lequel se développe l’entreprise et détruit la saine et libre concurrence et réduit ainsi les chances d’expansion du secteur privé, soulignant que la corruption comporte des risques majeurs pour les entreprises qui tolèrent ces pratiques illégales.

Il a dans ce sens souligné que pour le patronat, la corruption est non seulement contraire à la morale, mais qu’elle aussi un obstacle au développement économique.

M. Sadki a à cet égard plaidé pour la mise en place de mesures et de plans gouvernementaux concrets de nature à réprimer ces pratiques immorales et illégales à travers l’application stricte de la loi, l’activation du rôle de la Justice, de l’Inspection Générale des Finances, de l’Inspection générale de l’administration territoriale et des inspections de tous les départements ministériels en vue de la lutte implacable contre les actes de corruption et contre leurs auteurs.


Il a également appelé à des initiatives concrètes pour réduire la corruption, sous toutes ses formes, dans les domaines en relation directe avec le quotidien des populations et leurs intérêts, mettant l’accent sur la nécessité de prendre des mesures juridiques et institutionnelles pour encourager les organisations de la société civile et du secteur privé à accomplir leur rôle de forces de propositions et de lanceurs d’alerte.