Un séisme de 3,9 degrés dans le sud-est de la Turquie

Un tremblement de terre de magnitude de 3,9 degrés sur l’échelle ouverte de Richter a frappé, samedi, la province de Gaziantep (sud-est de la Turquie), a indiqué l’agence pour la gestion des catastrophes et des urgences (AFAD).

L’épicentre de la secousse, qui s’est produite vers 11H39 locale (08H39 GMT), a été localisé dans la ville d’Araban à une profondeur de 5 kilomètres, a ajouté l’AFAD qui n’a pas fait état de victimes ou de dégâts.

En août dernier, la région de Bodrum en mer Egée a été secouée par une série de tremblements de terre d’une magnitude de 4,8 et 5,1 degrés sans faire de victimes et un autre plus fort de 6,6 degrés le 21 juillet précédent ayant fait deux morts, dont un ressortissant turc, sur l’île grecque voisine de Kos.

Traversée par plusieurs failles sismiques actives qui traversent le nord, l’est et l’est de la mer Égée, la Turquie connaît une importante activité sismique avec de fréquents tremblements de terre.


Plus de 33 millions de personnes vivent dans les régions à risque de tremblement de terre d’une magnitude élevée et quelque 23,3 millions autres habitent des régions exposées au risque de séisme de moindre ampleur, représentant globalement les deux tiers de la population totale du pays estimée à 77,6 millions.

Les deux tremblements de terre les plus meurtriers avaient fait, en 1999, environ 20.000 morts dans la province de Kocaeli (nord-ouest).

Le 23 octobre 2011, un séisme de magnitude de 7,2 degrés, suivi de près de 70 répliques sismiques, avait provoqué la mort de plus de 600 personnes dans la province orientale de Van.