Un sentiment de satisfaction en Mauritanie après les clarifications de la diplomatie marocaine

Un sentiment de satisfaction s’est emparé des acteurs politiques, sociaux et intellectuels en Mauritanie, suite aux clarifications de la diplomatie marocaine venues corriger les déclarations du secrétaire général du Parti de l’Istiqlal au sujet de l’intégrité territoriale de ce pays voisin et frère.

Par le biais de communiqués officiels ou des réactions sur les réseaux sociaux, on ne manque pas de rappeler l’excellence des relations séculaires entre les deux pays, la communauté du destin et du grand respect ayant toujours marqué les rapports entre les deux Etats.

Après la vague d’indignation suscitée par les propos du secrétaire général du PI, la place est, désormais, à l’apaisement et aux appels pour la préservation de la qualité des relations “multidimensionnelles existant entre les deux peuples et les deux pays frères”.

Les partis de l’opposition ont salué “le contenu du communiqué de la diplomatie marocaine et les positions de principe et de fraternité exprimées et qui sont celles du Royaume du Maroc frère”.


Le Forum de l’opposition a insisté sur le besoin de “placer les relations fraternelles entre les peuples mauritanien et marocain au-dessus des tensions conjoncturelles et des calculs étriqués”.

Le chef du Rassemblement national pour la réforme et le développement, Mohamed Jamil Ould Mansour, a assuré que le ministère marocain des Affaires étrangères “a bien fait de publier un communiqué rejetant les déclarations de Chabat”.

“Le Royaume a bien fait de prendre une distance avec les déclarations de Chabat”, a-t-il encore dit, privilégiant “la politique d’équilibre” ayant constamment sous-tendu la politique extérieure de la Mauritanie.

Sur les réseaux sociaux, thermomètre des temps modernes, on décèle un nombre important de réactions se félicitant de la position officielle du Royaume.


La pertinente mise au point de la diplomatie marocaine “va faire fendre des montagnes de palabres”, souligne le poète Ahmed Abou El Maali, qui appelle à “s’éloigner des réactions superficielles qui ne servent en rien les intérêts de la patrie”.

“Le retour à la voix de la raison est salutaire pour les deux peuples et les deux Etats”, poursuit-il, expliquant que “les flèches de la critique doivent être adressées exclusivement au parti concerné, tout en économisant de nouvelles tensions dont nos peuples n’en ont cure besoin”.

Un ancien maire, Ag Ould Eddi, relève que le communiqué de la diplomatie marocaine s’est distingué par “sa sagesse et sa célérité, en tombant à point nommé pour couper l’herbe sous les pieds des détraqués dans les deux pays”.

“En tant que citoyen mauritanien ayant exprimé sa désapprobation des déclarations de Chabat, je fais part de ma grande satisfaction du communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères”, écrit le journaliste Mohamed Lamine Fadel, précisant que lesdites déclarations “émanent d’un parti d’opposition” au Maroc.