Session d’automne: Les députés unanimes sur 80% des lois

des lois

Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki a souligné, lundi à Rabat, que 80% des lois approuvées par la Chambre lors de la première session de l’année législative 2018-2019 ont recueilli l’unanimité de la majorité et de l’opposition.

Lors d’une conférence de presse dédiée à la présentation du bilan de la première session de l’année législative 2018-2019, M. El Malki a indiqué qu'”une telle unanimité ne devrait en aucun cas exclure la divergence des points de vue lors de l’examen des lois”, notant que “cette divergence constitue un facteur d’enrichissement et d’amélioration de l’action des différentes composantes et structures de la Chambre”.

Il a également relevé que la pratique parlementaire a été marquée, lors de cette session, par une évolution “concrète” en parfaite symbiose avec les Discours royaux et les dispositions de la Constitution, soucieux de consolider la démocratie, l’édification institutionnelle et la corrélation entre responsabilité et reddition des comptes, ainsi que de garantir les droits de tous.

“La première moitié de la 10-ème législature a été marquée par un équilibre entre les attributions législatives et les missions de contrôle, ce qui constitue une importante évolution dans les fonctions du Parlement qui vont de pair avec les mutations internationales en matière de contrôle, de responsabilisation des pouvoirs exécutifs et d’évaluation des politiques publiques et des dépenses publiques et leur impact sur les sociétés”, a fait observer le président de la Chambre.

→ Lire aussi : La Chambre des représentants a adopté 44 projets de lois lors de la première session de l’année législative 2018-2019


Après avoir mis en avant le bilan des initiatives législatives des députés en matière de présentation de propositions de lois et d’introduction d’amendement aux projets de lois adoptés par la Chambre, M. El Malki a souligné que le taux des propositions approuvées ne dépassent pas 7,75%, soit 9 propositions sur un total de 116 présentées par les membres de la Chambre depuis le début du mandat.

Concernant les relations étrangères et diplomatiques parlementaires, il a indiqué que l’action commune des différents organes de la Chambre a permis d’obtenir des résultats probants dans ce domaine, en particulier au niveau du continent africain, et d’ouvrir de nouvelles perspectives de dialogue et de coopération avec plusieurs pays et groupes géo-politiques, dont la région des Balkans, l’Amérique latine, l’Europe centrale, l’Asie du Sud-Est et l’Australie, outre la consolidation des relations du Maroc avec sa profondeur africaine, les pays de l’Union européenne et ceux du Maghreb et du monde arabe.

La première Chambre a veillé à la défense de la question de l’intégrité territoriale selon une vision diplomatique nationale, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, a-t-il souligné, notant que la diplomatie parlementaire a permis de changer les positions de plusieurs pays, notamment d’Amérique latine, à l’égard de la question du Sahara marocain, à travers la promotion de la stabilité, de la sécurité et de l’investissement, ainsi que la dynamique économique et les réformes institutionnelles et politiques encadrées par la Constitution de 2011.

M. El Malki a, par ailleurs, estimé que les défis auxquels fait face le Royaume nécessitent l’accélération et l’amélioration du rythme de l’action législative, mettant en avant l’implication de la Chambre dans toutes les initiatives visant à réaliser la moralisation politique et institutionnelle et à consacrer la crédibilité de l’action parlementaire.