SM le Roi inaugure le nouveau Terminal 1 de l’aéroport Mohammed V de Casablanca et lance la mise en service de plusieurs infrastructures aéroportuaires de portée nationale

SM le Roi inaugure le nouveau Terminal 1 de l’aéroport Mohammed V de Casablanca et lance la mise en service de plusieurs infrastructures aéroportuaires de portée nationale

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, mardi 22 janvier 2019 à l’inauguration du projet d’extension, de réaménagement et de modernisation du Terminal 1 de l’aéroport international Mohammed V de Casablanca, ayant mobilisé des investissements de l’ordre de 1,585 milliard de dirhams.

Le Souverain a, à cette occasion, lancé la mise en service du nouveau Centre de Contrôle Régional (CCR) de la sécurité de la navigation aérienne d’Agadir, ainsi que des nouvelles aérogares des aéroports de Guelmim, Zagora, et Errachidia Moulay Ali Cherif, réalisés par l’Office national des aéroports (ONDA) pour une enveloppe budgétaire globale de 647,73 millions de dirhams (MDH).

Ces projets interviennent en concrétisation des Hautes orientations royales visant à doter différentes villes du Royaume d’infrastructures aéroportuaires modernes conformes aux normes internationales, à même de répondre à la croissance incessante du trafic passager, d’exercer un effet d'entraînement sur le territoire desservi, et d'accompagner son essor socio-économique et touristique.

Ils s'inscrivent dans le cadre de la stratégie de l’ONDA visant l’accroissement des capacités d’accueil des aéroports régionaux et la généralisation de la conformité aux standards internationaux en matière d'écoulement du trafic aérien, de sécurité aérienne, de sûreté aéroportuaire et de qualité des prestations.

→Lire aussi : SM le Roi Mohammed VI reçoit Federica Mogherini au Palais Royal de Rabat

Ainsi, le projet d’extension, de réaménagement et de modernisation du Terminal 1 de l’aéroport international Mohammed V de Casablanca, porte la capacité globale de cet aéroport, considéré comme une plate-forme majeure de correspondance aéroportuaire (hub aéroportuaire) dans la région et en Afrique, à 14 millions de passagers par an.

Le nouveau Terminal est aussi une plate-forme importante pour la dynamisation des activités économiques et financières de la capitale économique du Royaume, notamment sa place financière, Casa Finance City.

D’une superficie de 76.000 m2, le nouveau Terminal 1, qui permettra, à lui seul, l’accueil et le traitement d’un trafic annuel de 7 millions de passagers, comporte huit nouveaux postes de stationnement des avions, dont trois pour les gros porteurs et un poste dédié à l’Airbus 380.

Dédié à la compagnie nationale Royal Air Maroc et à ses partenaires, le nouveau terminal dispose de tous les équipements nécessaires répondant aux normes et standards internationaux en vigueur en matière de sûreté, de sécurité et de qualité de service.

Il est doté d’équipements pour fluidifier le cheminement des passagers (trottoirs roulants, portes automatiques, escaliers mécaniques, ascenseurs), une signalétique claire et visible, et 9 passerelles téléscopiques, dont une triple passerelle pour l’accueil des avions de type A380.

Abritant une zone de transit national et international, le Terminal 1 comporte également des bureaux de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, destinés au conseil et à l’assistance des Marocains résidant à l’étranger (MRE), des banques et des agences de change, des galeries commerciales, aménagées suivant le nouveau concept de "walkthrough", des espaces de restauration et de détente des passagers, de culte et d’autres dédiés aux enfants.

Les travaux de réaménagement et d’extension ont également porté sur l’aménagement d’une esplanade piétonne avec des espaces verts à l’extérieur de l’aéroport, d’un parking de voitures sur deux niveaux, d’une capacité de 2.075 places, ainsi que d’une aire de dépose minute. Ce projet a été réalisé grâce à la contribution de 25 entreprises nationales et six étrangères.

Le Souverain a, à cette occasion, lancé la mise en service du nouveau Centre de Contrôle Régional de la sécurité de la navigation aérienne d’Agadir qui permet de décentraliser le service de contrôle aérien et d’augmenter la capacité d’accueil de l’espace aérien marocain en matière de survol.

Ce nouveau Centre de contrôle régional, qui vient s’ajouter à celui de Casablanca, inauguré par le Souverain le 14 décembre 2007, devra participer également à la réduction des risques de perturbation en cas d’indisponibilité du Centre Régional de Casablanca.

Edifié sur une superficie globale de 3 hectares, à proximité de l’aéroport Agadir Al-Massira, le nouveau Centre (186,10 MDH), qui dispose d’infrastructures modernes et d’équipements technologiques de dernière génération, assurera, aux côtés de celui de Casablanca, la sécurité du trafic aérien des aéronefs qui empruntent l’espace aérien marocain.

Autres projets inaugurés en ce jour par SM le Roi, que Dieu L’assiste, sont ceux des nouvelles aérogares des aéroports de Guelmim (273,5 MDH), Zagora (106,03 MDH), et Errachidia Moulay Ali Cherif (82,10 MDH).

En effet, le projet de développement de la nouvelle aérogare de l’aéroport de Guelmim a consisté notamment en la construction d’une nouvelle aérogare sur une superficie de 7.000 m2, avec une capacité annuelle de 700.000 passagers, l’édification sur une superficie de 2.000 m2 de bâtiments administratifs et techniques, l’extension et la mise à niveau de l’aire de mouvement des avions, le renforcement de la piste d’envol, l’aménagement d’un parking avions pouvant accueillir 4 appareils moyen-courrier.

Ce projet s'inscrit parfaitement dans le modèle de développement des provinces du sud qui consiste à doter cette région d'infrastructures modernes.

Quant au projet de développement de l’aéroport de Zagora, il a porté essentiellement sur la construction d’une nouvelle aérogare - d’une capacité d’accueil 250.000 passagers par an - l’édification d’une tour de contrôle et de divers bâtiments techniques et administratifs, l’allongement et l'élargissement de la piste d’envol et l’extension et le renforcement du parking avions.

Le projet de développement de l’aéroport Errachidia Moulay Ali Cherif, a, pour sa part, consisté en la construction d’une nouvelle aérogare d’une superficie globale de 3.500 m2, pouvant accueillir jusqu’à 300.000 passagers par an, et contribuer ainsi à la dynamisation de l'activité touristique dans la région.

Le projet porte notamment sur la mise à niveau et l'élargissement de la voie d’accès de l’aéroport, l’aménagement d’un parking-auto d’une capacité de 375 places, et la consolidation de la clôture domaniale et miradors.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :