A LA UNEEconomie

Sociétés cotées: Un 3ème trimestre rassurant

Bien qu’ils restent globalement en berne, les indicateurs d’activités des sociétés cotées à la Bourse de Casablanca au titre du 3ème trimestre de l’année sont rassurants, voire même prometteurs.

C’est en tout cas ce qui ressort des différentes analyses des résultats des principales sociétés cotées. En effet, après un confinement strict d’environ 90 jours en vue d’endiguer la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), les entreprises, grâce à la reprise progressive de l’activité économique, sont parvenues à limiter la casse au cours de la période juillet-septembre, suscitant ainsi un regain d’optimisme chez l’ensemble des acteurs du marché.

“Les réalisations des sociétés cotées au 3ème trimestre 2020 sont globalement rassurantes”, souligne Attijari Global Research (AGR) dans une analyse des communications trimestrielles des sociétés cotées, intitulée “Un vent d’optimisme sur le marché actions”.

D’après les calculs de la filiale d’Attijariwafa Bank, dédiée à la recherche, les revenus de la cote ont affiché au T3-2020 une nette décélération de leur baisse à -4,5%, après un décrochage de l’activité de -10,5% un trimestre auparavant. Sur les 69 sociétés ayant publié leurs résultats, 44 ont affiché un repli de leurs chiffres d’affaires, contre 54 au deuxième trimestre.

Même son de cloche chez les analystes de la BMCE Capital Research qui relèvent, dans leur note “Earning T3 2020”, que “le 3ème trimestre semble prometteur au regard du redressement des réalisations commerciales d’une majorité de secteurs industriels”, notant que les financières s’en sortent moins bien qu’au premier semestre”.

Les principales évolutions sectorielles

Au niveau du secteur financier, les six banques cotées (Attijariwafa Bank, BCP, Bank Of Africa, BMCI, Crédit du Maroc et CIH Bank) ont tiré profit notamment de la bonne dynamique des crédits, affichant ainsi un Produit net bancaire (PNB) global de près de 15,65 milliards de dirhams (MMDH) au T3-2020, en hausse de 1,6% par rapport à la même période une année auparavant. Ce sont ces derniers qui ont contribué le plus à limiter la baisse du chiffre d’affaires global de la cote.

Les quatre sociétés de financement (leasing/crédit à la consommation) cotées ont affiché, quant à elles, un chiffre d’affaires de 1,159 MMDH au cours de la période juillet-septembre, contre 1,196 MMDH une année auparavant, tandis que le revenu global des cinq acteurs d’assurance et courtage s’est chiffré à 3,83 MMDH, contre 4,359 MMDH au T3-2019.

Pour le secteur des “Nouvelles technologies d’information” (NTI), le chiffre d’affaires global des 7 sociétés cotées a augmenté de 6,9% à 801 MDH. Idem pour l’industrie pharmaceutique, dont le revenu a affiché une croissance de 13,3% à 579,3 MDH.

Quant au secteur du “Bâtiment et travaux publics” (BTP), le chiffre d’affaires agrégé de ses cinq opérateurs s’est amélioré de 2,1% pour s’établir à 2,371 MMDH. Pour les cimentiers, leur revenu s’est établi à 2,661 MMDH, après 2,734 MMDH une année auparavant. Cette baisse provient essentiellement de la mauvaise tenue de LafargeHolcim Maroc (-7,9% à 1,753 MMDH), atténuée toutefois par la hausse du chiffre d’affaires du Ciments du Maroc (+9,3% à 908 millions de dirhams MDH).

En ce qui concerne le secteur de la “participation et promotion immobilières”, l’un des secteurs durement impacté par la crise sanitaire, son trio (Addoha, Alliances et Résidences Dar Saada) a vu son revenu global chuter de 22,3% à 719 MDH. Par ailleurs, cette baisse reste moins importante que celle enregistrée au T2 (-74,8% à 719 MDH en glissement annuel).

S’agissant du secteur de “l’agroalimentaire et Boissons”, son chiffre d’affaires global a baissé de 5,4% à 5,06 MMDH.

De son côté, le revenu du secteur des “Télécommunications”, représenté par Itissalat Al-Maghrib, a régressé de 3,1% à 9,174 MMDH, alors que celui du secteur des mines est resté quasi-stable (-0,3% à 1,446MMDH).

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page